Suisse

17 juillet 2018 10:57; Act: 17.07.2018 11:20 Print

Bell va produire de la viande synthétique

Le transformateur de produits carnés se lance dans la technologie qui permet de produire un produit carné à l'aide de techniques d'ingénierie tissulaire.

storybild

La viande cultivée est de la viande véritable, «qui ne se distingue pas au microscope de la viande de boeuf, de porc ou de poulet», selon Bell. (Photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

En entrant au capital de la startup néerlandaise Mosa Meat, le transformateur de produits carnés Bell se lance dans le segment de la viande synthétique (in vitro), également appelée viande cultivée ou de laboratoire. Il s'agit d'un produit carné réalisé à l'aide de techniques d'ingénierie tissulaire.

La viande cultivée est de la viande véritable, «qui ne se distingue pas au microscope de la viande de boeuf, de porc ou de poulet», affirment les deux partenaires mardi dans un feuillet explicatif. Le processus biologique est semblable à celui de la production d'élevage traditionnelle, mais les cellules croissent en dehors du corps de l'animal.

Cellules extraites du muscle

Dans une première étape, des cellules sont extraites du muscle de l'animal selon le type de viande souhaité, après quoi elles sont placées dans une solution nutritive naturelle où elles se multiplient. Les cellules se développent ensuite en myotubes (fusion de cellules souches), de petites fibres musculaires primitives de 0,3 millimètres.

Ces dernières sont ensuite placées dans un gel constitué d'eau à 99%, ce qui provoque une contraction naturelle des cellules et leur permet d'acquérir de la masse. Ainsi, un extrait de boeuf permet de produire 800 millions de faisceaux musculaires, soit «la quantité nécessaire pour la production de 80'000 Big Macs», affirme Mosa Meat.

Lorsque tous les faisceaux sont regroupés, on obtient de la viande, qui peut ensuite être transformée comme le produit d'origine. La firme néerlandaise insiste sur le fait que le processus de synthétisation ne comprend pas de modification génétique. «Les cellules ne font que ce qu'elles feraient dans l'animal de manière naturelle», assure la jeune pousse néerlandaise.

Alternative «éthique» et durable

Se basant sur les estimations de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Bell indique que la demande mondiale de viande devrait bondir de 70% à l'horizon 2050.

«Cette croissance ne pourra plus être couverte de manière durable seulement avec les méthodes de production actuelles», affirme le groupe bâlois, qui aspire avec son investissement à soutenir le développement de nouvelles méthodes de production et offrir ainsi une alternative «éthique» aux consommateurs.

La viande de boeuf synthétique actuellement développée par Mosa Meat ne devrait toutefois pas être commercialisée avant 2021. Elle avait été présentée en grande pompe à la presse en été 2013, sous forme d'un burger de 150 grammes, dont le coût de production de plus de 330'000 dollars avait été déboursé par le co-fondateur de Google, Sergey Brin.

Un chercheur européen cité par le Washington Post avait alors souligné les avantages de ce type de production en matière environnementale. Selon lui, «si toute la viande produite au niveau mondial était cultivée en laboratoire, les émissions de gaz à effet de serre pourraient être réduites de 80% et l'utilisation d'eau de 90%».

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fr le 17.07.2018 11:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bell appartiens à Coop

    Alors la c est le grand nomment de ne plus Acheter de la viande chez Coop et de retourné chez les petits boucher pas plus cher que dans les grand surface

  • hé hé le 17.07.2018 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    LAile ou la cuisse...

    Ça fait penser au film ´lAile ou la cuisse » avec Louis de Funès et Coluche...

  • Chris Fournier le 17.07.2018 12:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'aile ou la cuisse...

    Tricatel est de retour...

Les derniers commentaires

  • Sam. le 18.07.2018 17:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous sommes pas des Pigeons.

    Les scientifiques sont payé pour dire du "bien et sans danger aux humains" Par les forces des grosses boites diabler. Je fais moi-même la viande de beauf en haché acheter directement en local. Ils nous empoisonnent et on paye toujours plus cher nos assurance maladie. ..ce sont des lobbys.

    • Jérôme le 18.07.2018 23:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Sam.

      Et ce qui précède relève de la théorie du complot. Vive les avancées technologiques !

  • Fred Pintus le 18.07.2018 16:13 Report dénoncer ce commentaire

    Viande pas bonne

    En plus Bell c est la peau des fesses, infecte et pas bonne du tout. La viande suisse n est pas terrible , la preuve les bouchers sont obligés de tricher pour la rendre plus tendre en la frappant au marteau ... chose interdite en France et où il y a des vrais races de boeuf. Chose qu il n y a pas en Suisse.

  • Turlututu le 18.07.2018 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    allez , bon appétit.

    l'étiquette fait la saveur depuis très très longtemps , ne pas lire entre les lignes , c'est un peu comme les contrats d assurances , vous savez les petites lignes qui ne sont jamais lues.

  • margot le 18.07.2018 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Immonde

    A quand la nourriture en pillules???

  • Jean Pierre Koff le 18.07.2018 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    Bouark

    Ca fait longtemps que Bell vend de la viande synthétique tellement elle est immonde. Comme toute la viande abordable en Suisse d'ailleurs. Je continuerai d acheter du charolais ou du limousin chez le boucher en france.

    • Totor le 18.07.2018 14:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Pierre Koff

      Hahaha , les Français ? hihihihi.