Suisse

25 février 2020 08:36; Act: 25.02.2020 08:41 Print

Du cash pour les assurés tentés d'aller voir ailleurs

La caisse maladie Sympany offrait la différence aux clients voulant aller chez un concurrent moins cher. Une pratique illégale, rappelle l'Office fédéral de la santé publique.

storybild

(Photo: Keystone/Christian Beutler)

Sur ce sujet
Une faute?

Les assurances maladie se livrent à une bataille acharnée pour gagner de nouveaux clients. Mais, parfois, elles vont trop loin. C'est ce que démontre un récent cas, révélé lundi par «Blick».

Selon le journal, Sympany a proposé des tarifs spéciaux illégaux afin de récupérer des clients qui avaient déjà résilié leur assurance de base. Un lecteur explique ainsi avoir reçu un coup de fil de la caisse maladie peu après avoir résilié son contrat pour aller chez une caisse maladie moins chère. «L'homme au téléphone m'a demandé si ma famille était prête à rester chez eux si Sympany offrait la différence.» Il a répondu par l'affirmative.

Égalité de traitement

Or, au lieu de voir son compte crédité, l'Alémanique a reçu une lettre de la part de l'assurance maladie, lui annonçant qu'elle ne pouvait finalement pas lui accorder le rabais. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) aurait découvert que ce type d'offre était illégal. En guise de dédommagement, Sympany a néanmoins permis au lecteur de résilier une nouvelle fois son contrat pour la fin 2019, lui permettant de changer d'assurance comme il l'avait initialement prévu.

Contacté par «Blick», Jonas Montani, porte-parole de l'OFSP, explique que les avantages financiers offerts à une partie seulement des clients ne sont pas légaux parce qu'ils remettent en cause l'égalité de traitement. Selon le responsable presse, ces avantages pourraient aussi mener à une discrimination si ceux-ci étaient proposés à des assurés considérés comme lucratifs pour la caisse maladie en raison de leur âge, par exemple.

80 clients ont accepté l'offre illégale

Jacqueline Perregaux, porte-parole de Sympany, souligne que la caisse maladie n'avait pas de mauvaises intentions. Elle explique avoir proposé des rabais à 8000 assurés. Environ 80 ont accepté. Le montant total de l'argent proposé s'élevait à 20'000 francs.

(ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alanov Pof le 25.02.2020 08:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'égalité de traitement... mdr

    "l'égalité de traitement"????? Entre qui? Les assurés, les assurances, les cantons, les subsides, les administrateurs? Grand foutage de gue....

  • Bernadette le 25.02.2020 08:47 Report dénoncer ce commentaire

    Combien prend une assurance au passage?

    C'est là que l'on voit la marge que les assurance prennent au passage. Facile l'excuse des coûts de la santé cher.

  • solange le 25.02.2020 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ----

    si ce n'était pas si lucratif, ils ne le feraient pas, donc il y a un vrai problème!!

Les derniers commentaires

  • la faillite des ménages. le 25.02.2020 15:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    suzanne

    donnez du cash pour partir de ce pays de voleurs.. là oui on se barre tous d'ici avant d'avoir plus rien à cause de vos taxes et impôts surfait sans compter la caisse maladie qui fait plonger toute les familles du pays .

    • CH né d'ancêtres miséreux exilés le 25.02.2020 16:02 Report dénoncer ce commentaire

      Faillite pour faillite, reste la France!

      Il y a quelques siècles mes ancêtres y sont allés pour fuir la pauvreté et la misère. S'ils le pouvaient, je pense qu'ils s'endetteraient très fortement pour revenir très vite en Ch. La différence entre leur vraie pauvreté et la définition de la pauvreté vue de CH actuelle doit être aussi grande que le temps qui nous sépare. Pourquoi tous veulent venir chez nous? Les haïtiens indiens ou amazoniens échangeraient bien leur pauvreté avec celle de pseudo pauvres CH. Alors sans aller à l'extrême, aller en F vivre avec un SMIC ou le minimum vieillesse, et ensuite revenez pour dire merci CH.

    • droit devant oeillères le 25.02.2020 17:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @CH né d'ancêtres miséreux exilés

      encore un mouton et en plus pigeons qui crois au rêve suisse... des factures oui

  • JMm le 25.02.2020 15:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Illégal on se moque de qui ?

    Si la confédération faisait son travail on en serais pas là. C'est bien les politiques qui parlent de libre concurrence. Dans le mot libre concurrence on trouve le mot libre, qui veut dire libre de pratiquer les tarifs que l'on veut.

    • Daniel Luder le 25.02.2020 15:42 Report dénoncer ce commentaire

      Le contrôle de la Confédération est là

      pour garantir au peuple d'être toujours protégé et remboursé par l'assurance maladie quel que soit la situation. Il parait évident que les cotisations et les réserves doivent être suffisantes en cas de gros sinistres (épidémie, pandémie etc). Ainsi le contrôle essentiel est que la prime soit assez élevée par rapport aux prévisions de sinistres et non demander de les baisser pour devenir un casino. J'ai gagné! mon assurance à encore de l'argent pour mes soins, ou j'ai perdu, elle n'a plus un sous en caisse. Les 6 Mio d'experts actuaires CH ont certainement des financements boule de cristal...

  • Faite une caisse et un mur Trump pour GE le 25.02.2020 15:17 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle égalité pour les adeptes de la

    caisse unique qu'il faut rejeter. Les assurés des cantons aux comportements raisonnables devraient prendre en charge les bons vivants sans vergogne qui méprisent le raisonnement économique que l'on ne peut ignorer. Cela doit être en relation avec l'anti capitalisme, le vol des riches, le socialisme. L'on observe bien que dans ces fiefs de gauche l'assurance maladie est bien plus chère. En déduction, le socialisme rend-t-il malade ou est-ce une maladie grave qui coûte très cher ? Je vois déjà les poucepieds vers le bas, accrochés au solide rocher du capitalisme frappé par les vagues socialistes

  • Albeeert "le schtroumpf " le 25.02.2020 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la couleur du rêve, monnaie bleu

    viagra bleu, dormicum bleu ,ciel bleu et l'ONU bleu... ils nous faut rêver avec de la monnaie de "singe"

  • Pol Potte le 25.02.2020 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    Râler comme des bonbons

    Les suisses râlent mais paient. C'est une maladie depuis 1996 . Y a-t-il un docteur dans la salle pour les soigner ????