Suisse

16 septembre 2019 12:22; Act: 16.09.2019 15:04 Print

Berne renforce son soutien aux camps de ski

Les organisateurs de camps de sports d'hiver recevront 12 francs par élève au lieu de 7,60 francs actuellement de la part de la Confédération.

storybild

La Confédération est bien décidée à sauver les camps de ski. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Mis à mal par un arrêt du Tribunal fédéral, l'avenir des camps de ski semble plus assuré. La cheffe des Sports Viola Amherd a décidé d'augmenter les contributions fédérales dès l'hiver prochain.

Dans un arrêt publié en décembre, le Tribunal fédéral a décidé que les parents devaient assumer uniquement les frais qu'ils économisent en raison de l'absence de leur enfant pendant les camps scolaires. Il les a estimés entre 10 et 16 francs par jour, selon l'âge des enfants. Or, ces montants, couplés aux contributions fédérales, sont de loin insuffisants pour couvrir tous les coûts.

Grâce à la décision de la ministre des sports Viola Amherd, les organisateurs devraient désormais plus facilement mettre sur pied des camps de sports d'hiver. Ils recevront 12 francs par élève au lieu de 7,60 francs actuellement de la part de la Confédération, indique lundi le Département fédéral des sports (DDPS). L'augmentation est conforme aux dispositions légales actuelles.

Estimant que le sport joue un grand rôle dans la socialisation et le développement des jeunes, le DDPS entend également accorder des moyens supplémentaires à d'autres disciplines. L'ordonnance correspondante doit toutefois être modifiée et une procédure de consultation est en cours. Des fonds supplémentaires devraient être débloqués dès l'été 2020 pour ces autres camps.

Plus de sportifs d'élite

Outre les sports populaires, Viola Amherd veut renforcer les sports d'élite dans le cadre de l'armée. «La Suisse est à la traîne en matière de soutien direct aux sportifs d'élite, comparé aux autres pays. En effet, 70% des athlètes helvétiques doivent exercer une activité lucrative en parallèle de leur discipline», regrette le DDPS.

Pour pallier ce retard, la ministre souhaite doubler le nombre de sportifs, à 70, accueillis chaque année par les écoles de recrue. L'objectif est d'atteindre 1400 sportifs en 2033. Actuellement, l'armée en soutient environ 600.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alain le 16.09.2019 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et Lausanne

    Et Lausanne elle donne 2.- par année et par élève pour les sorties plus 3 trajet en bus gratuit !! C est vraiment une honte cette ville préfère donner de l argent pour tout et n importe quoi mais pas pour les élèves Honte à la municipalité faite 2ou 3 apéros de moins et mettez l argent pour les sorties d écoles

  • Jeunesse et Sport le 16.09.2019 12:44 Report dénoncer ce commentaire

    Jeunesse et Sport

    Encore une fois bravo au journaliste du 20min ayant écris cet article totalement lacunaire! Les subventions sont versées à certaines conditions! Il faudrait investigué un peu plus avant d'écrire vos articles... Bon on est sur le 20 min on peut pas non plus demander plus...

  • Kitz le 16.09.2019 13:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Loi à modifier

    Je n'arrive pas à comprendre pourquoi l'Assemblée fédérale ne se pose même pas la question de modifier cette loi sur la gratuité de l'école afin que cet arrêté du Tribunal fédéral devienne caduc et autorise le financement des camps de ski comme par le passé. IL SUFFIT DE CHANGER CETTE LOI !!!! PAS COMPLIQUÉ !!!! Non ????

Les derniers commentaires

  • Durga le 18.09.2019 08:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chapeau Berne!

    Waaaaaw!! Ça c'est généreux !!

  • Joe Slalom le 16.09.2019 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    Conditions minmales à remplir

    C'est normal de devoir remplir des conditions minimum lorsque l'on recoit des subventions, non? Les moniteurs de ski doivent être formés, la durée minimum à skier par jour doit être atteinte, etc.

    • Bonbon le 16.09.2019 18:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Joe Slalom

      Retourne donner des arbalètes

  • moi ch le 16.09.2019 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rien compris

    vous comprenez pas nos vieux et les enfants passe après les réfugiés

  • Jeanne le 16.09.2019 16:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne initiative

    Bonne initiative pour que ce sport, disons "national", ne s'éteigne pas à petit feu. De moins en moins de personne skie car soit disant trop cher. Vous n'imaginez même pas toutes les personnes qui nous envient, nous citoyens suisses, d'avoir ce privilège de skier dans de si belles stations avec un paysage à couper le souffle. Alos profitez-en et arrêtez de râler.

  • Keikei33 le 16.09.2019 15:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop aux camps de ski

    Et les camps verts ce ne serait pas plus intelligent ? Ah mais il faut un peu plus de connaissance, et un peu plus de réflexion pour les activités et apprendre de ce que l'on trouve dans la nature. Et marcher s'est très difficile. ABN

    • pff le 16.09.2019 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Keikei33

      Les enfants font déjà des camps de "classe verte" dès la 3P !! Ils participent aux camps de ski lorsqu'ils sont plus grands. Ce serait bien de se renseigner avant d'écrire un commentaire...