Diplomatie

05 avril 2019 17:54; Act: 05.04.2019 18:24 Print

Berne représentera Washington à Caracas

Les Etats-Unis ont officiellement demandé au DFAE de prendre ce mandat de protection en charge au Venezuela. Qui doit encore donner son accord.

storybild

Ignazio Cassis et Edward T. McMullen signent à Berne l'accord de représentation. (Photo: DFAE)

Une faute?

La Suisse devrait représenter les intérêts des États-Unis au Venezuela. Ignazio Cassis a signé un accord en ce sens à Berne vendredi avec l'ambassadeur des États-Unis, Edward T. McMullen. La mise en oeuvre dépend désormais de l'approbation du Venezuela.

Le chef de la diplomatie helvétique avait évoqué ce mandat lors de ses entretiens avec le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche John Bolton lors de sa visite à Washington début février 2019. A la mi-mars, les Etats-Unis ont officiellement demandé au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) de prendre ce mandat de protection en charge au Venezuela.

Ce mandat permet à la Suisse de contribuer à la réduction des tensions entre les deux pays et de jouer un rôle constructif pour la stabilité régionale, souligne le DFAE dans un communiqué diffusé vendredi. «Nous contribuons ainsi au maintien de la paix», a souligné le conseiller fédéral Ignazio Cassis au micro de la RTS.

La stabilité régionale est également dans l'intérêt des pays voisins du Venezuela. Ce dernier va désormais examiner la prise en charge de ce mandat par la Suisse. Si Caracas l'accepte, il sera mis en oeuvre.

Constructeur de pont

Le chef du DFAE s'est par ailleurs défendu de se ranger du côté des Etats-Unis: «Ce n?est justement pas le cas. En exerçant ce mandat, nous sommes actifs en tant que constructeur de pont entre deux pays qui ont de la peine à avoir des relations. Nous contribuons au maintien de la paix et nous permettons d?avoir un dialogue malgré les tensions.»

La diplomatie suisse a une longue tradition de défense des intérêts étrangers. En cas d'interruption des relations intergouvernementales, elle assume une partie des tâches consulaires, voire diplomatiques si les Etats concernés le souhaitent.

La Suisse a actuellement six mandats: elle représente les Etats-Unis en Iran, la Russie en Géorgie, la Géorgie en Russie, l'Iran en Arabie saoudite, l'Arabie saoudite en Iran et l'Iran en Egypte.

(nxp/ats)