Europe

17 février 2020 08:56; Act: 17.02.2020 13:00 Print

Berne veut des capitales mieux reliées par le rail

La Confédération veut que ses employés prennent le train même sur de longues distances, mais admet que l’offre actuelle est insuffisante.

storybild

Les fonctionnaires sont poussés à éviter l'avion, même si l'offre ferroviaire n'est pas jugée à la hauteur. (Photo: iStock)

Une faute?

Un voyage du nouveau chef de l’armée crée la controverse à Berne: Thomas Süssli s’est rendu en avion à Bruxelles au début de l’année. Pourtant, la Confédération recommande désormais à ses employés de favoriser le rail pour tout trajet de moins de 6 heures, rappelle la «SonntagsZeitung».

Située à 7 heures de train, la capitale européenne fait aussi partie des destinations à bannir en avion. Siège de l’UE et de l’OTAN, elle est en effet la destination No1 des fonctionnaires. En 2017 et 2018, sur 3400 voyages à Bruxelles, seuls 224 sont passés par le rail, émettant chacun 30 kg de CO2 contre 250 kg en passant par les airs. Un comparatif complet et des directives contraignantes seront annoncés dans le courant de l’année.

L’efficacité des liaisons européennes laisse toutefois à désirer, a récemment relevé le directeur de l’Office fédéral des transports, Peter Füglistaler, cité par la «NZZ am Sonntag». Face à une demande en hausse pour les trajets internationaux, l’offre ne suit pas, et «le système tarifaire trop complexe est un piège pour les clients», écrit-il dans un bulletin interne. Le trajet pour Bruxelles compte par exemple trop de changements et de détours.

Les CFF répondent que des améliorations sont en cours au niveau de la billetterie et que la coopération transfrontalière prend du temps. Le Conseil fédéral a aussi annoncé cette semaine un plan d’action en ce sens, et devrait disposer pour cela d’un «fonds climat» provenant notamment de la future taxe sur les billets d’avion

(rmf)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Damien S. le 17.02.2020 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Homo Economicus

    En tenant compte du prix que coûte parfois un billet d'avion et de la facilité de se rendre à un endroit par ce moyen de transport, le chemin de fer a encore beaucoup, beaucoup, de chemin à faire avant de pouvoir s'aligner. Dans certains cas, se contraindre à prendre le train revient à se sacrifie, tant au niveau financier que au niveau du temps. C'est aux politiciens d'agir et de baisser drastiquement le prix du rail.

  • Edmond Zumbuhl le 17.02.2020 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre CFF

    Avant de combler des lacunes au niveau européen, il conviendrait de regarder chez nous et de prodiguer des améliorations. En 2020, et on voyage debout dans les trains Suisse. On se croirait en Inde...

  • Tchou Tchou le 17.02.2020 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous d'abord.

    Qu'ils commencent par s'occuper de la ligne Lausanne- Fribourg, digne de meilleurs tortillards. Qu'ils en fassent une ligne droite!!!

Les derniers commentaires

  • Crésus le 18.02.2020 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    La BONNE QUSTION est:

    Personne ne se demande à quoi sert ce besoin frénétique de bouger qui semble prolifèrer chez nos concitoyens ? Pour le travail, ça peut encore se discuter (Y a t'il vraiment besoin d'aller à Zurich, Paris ou Munich, pour prendre les ordres ?). Mais pour les loisirs ? A t'on le droit de dilapider des resources précieuses pour aller se torcher à Barcelone ou pour aller voir Venise en une heure ? Sans parler des pyramides...

  • Spirou le 18.02.2020 06:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Logique fédérale?

    Et en même temps on veut supprimer des lignes de bus pour les bouseux de la campagne car pas rentables !!!!

  • Abl Gva le 17.02.2020 23:07 Report dénoncer ce commentaire

    Gaspillage

    Donc pour une journée de travail il va falloir trois jours de déplacement (aller 7 heures, réunions, retour 7 heures), avec deux nuitées, repas, indemnités journalières, etc. On voit bien comment on peut devenir eco-friendly (ou plutôt green-washed) quand c'est le contribuable qui paye. Bravo.

  • Dvd le 17.02.2020 20:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Doux rêveur que je suis

    A l'heure du tourisme de masse, des pendulaires de masse et des embouteillages monstres, il y a peut être lieu de revenir dans un système de proximité. La vie villageoise à taille humaine avec des contacts humains me fait à nouveau rêver.

  • Technologie le 17.02.2020 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop l'écolocauste

    N'en déplaise aux écolos, notre société a évolué, nous avons développé des avions qui sont plus rapides et confortables que le train. Les compagnies aériennes sont au courant de la situation du climat et investissent (développent) dans des futurs moteurs moins polluants. Bref, que tout ceux qui veulent revenir au Moyen-Âge y retournent, mais ça sera sans moi.