Suisse

04 juillet 2018 12:31; Act: 04.07.2018 13:05 Print

Berne veut soutenir les minorités

Le gouvernement va engager des moyens financiers pour protéger, notamment, les communautés juives et musulmanes.

storybild

(Photo: Keystone/Archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

La Confédération devrait mettre la main au porte-monnaie pour mieux protéger les minorités menacées. 500'000 francs pourraient être libérés dès 2019. Le dispositif pourrait être renforcé par la suite. Le Conseil fédéral a pris mercredi des décisions de principe.

Il s'agit surtout de protéger les communautés juives mais aussi musulmanes. D'après une évaluation du Service de renseignement de la Confédération (SRC), ces personnes et organisations sont exposées en Suisse à une menace accrue d'attaques liées au terrorisme ou à l'extrémisme violent.

Par le passé, des extrémistes de droite s'en sont régulièrement pris aux juifs (dégâts matériels, agressions physiques). Récemment, leur haine s'est aussi dirigée verbalement contre des personnes et des organisations musulmanes.

La Suisse n'a pas encore connu d'attaque terroriste, mais des communautés juives ont été touchées à plusieurs reprises en Europe, en 2014 à Bruxelles et en 2015 à Paris et à Copenhague. En juin 2017, à Londres, un homme a par ailleurs foncé avec un camion de livraison sur un groupe de personnes se trouvant devant une mosquée.

500'000 francs

Le Département fédéral de justice et police (DFJP) va mettre en consultation avant la fin de l'année une ordonnance qui permettra de cofinancer le renforcement de la sécurité. D'autres minorités, pas forcément religieuses, pourraient en bénéficier.

Pour cela, il faut que le SRC les identifie comme menacées et nécessitant une protection particulière après avoir consulté l'Office fédéral de la police et le Département fédéral des affaires étrangères, selon le concept développé par du Réseau national de sécurité.

Dès 2019, une aide annuelle allant jusqu'à 500'000 francs devrait être versée pour financer des mesures préventives dans les domaines notamment de l'information, de la sensibilisation et de l'éducation. La Confédération prendra en charge jusqu'à 50% du coût total de chaque mesure, le reste étant couvert par les cantons, les communes ou des organismes tiers.

Les communautés juives doivent faire face à des coûts élevés et un soutien financier les aiderait à mieux assumer cette charge, note le Réseau national de sécurité. Les communautés musulmanes ne disposent quant à elles pas encore d'expérience dans la mise en oeuvre de mesures de protection.

Concept plus large '

A plus long terme, un autre concept devrait être développé. La Confédération et les cantons pourraient, d'un commun accord, définir des situations de menace accrue et prévoir dans une loi que Berne puisse soutenir des mesures de protection. Un fonds spécial pourrait être créé. Le DFJP a été chargé de se pencher sur la question.

Le Réseau national de sécurité préconise une série de mesures. Les contacts entre la police et les minorités menacées devraient être institutionnalisés et ces dernières désigner un responsable de la sécurité. Les autorités locales devront pour leur part cultiver des contacts directs et formels.

Une analyse de la menace doit être établie ainsi qu'une liste des objets concrets à protéger et des mesures de protection. La police devra aussi prendre en compte la situation internationale. Les minorités prennent leurs propres mesures. Si nécessaire, la mise en oeuvre se fait en collaboration avec des services de sécurité privés.

Polémique

Une polémique est née fin 2016 après la publication d'un rapport du Service de lutte contre le racisme. Tout en estimant qu'une bonne collaboration entre les autorités à tous les niveaux de l'Etat et les organisations juives était indispensable, ce document soulignait que la Confédération ne pouvait financer les mesures de protection, faute de base légale.

L'idée que la communauté juive crée une fondation prenant en charge les frais occasionnés par ses propres mesures de sécurité a fait beaucoup de vagues. Le Conseil fédéral avait ensuite estimé que la phrase était équivoque. Ni lui, ni les auteurs du rapport ne sont de l'avis que les groupes menacés doivent assumer eux-mêmes les coûts, s'était-il justifié.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Spirou le 04.07.2018 15:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un temps pour tout ...

    Et cest pour quand la protection de la minorité des citoyens qui paye plein pot leurs impôts et leurs assurances maladie ?

  • SC le 04.07.2018 13:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non

    Mais n importe quoi !!!! Il ferait mieux de s assurer que nos anciens soient protégés . Encore une idée de nos bobo lands socialistes.

  • Au secours le 04.07.2018 15:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    SOS Suisses

    Ben faut protégér les Suisses, les vrais, ils sont en minorité à cause de nos politicars...

Les derniers commentaires

  • pupuce le 06.07.2018 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    stop

    Quand est-ce que le CF soutiendra les vrais contribuables !

  • Lolo2 le 05.07.2018 07:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Marre de marre

    Et voilà encore une fois le conseil fédéral a assez d'argent pour ces gens ,mais pas pour nous .bravo la Suisse qui travaille que pour les musulmans et les juifs et pour les chrétiens quand???

  • Jean-Marc Cousin, Yverdon. le 04.07.2018 19:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça veux dire TOUTES LES MINORITÉS

    Ha oui... et les minorités ne disposant d'aucun revenu, ceci sans leur accorder ni chômage, ni prestations sociales ! HONTEUX (comme d'habitude pour l'un des pays du monde.)

    • @mort de Honte, Geneve le 05.07.2018 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean-Marc Cousin, Yverdon.

      Effectivement, cest quand même raciste ou elitiste de financer la protection que de 2 minorités nationales! Au fond cest du pro-sémitisme donc de lAntiquité christianisme puisque les églises ou temples dont les troncs sont volés ou les effets maculés ou détruits nont que leurs yeux pour pleurer. Nos gouvernementaux veulent-ils que nous nous convertissions ? Soutenir financièrement des minorités qui vivent séparées et en plus se font la guerre depuis toujours cest encourager le terrorisme! Faut mettre des gens plus jeunes et plus intelligents à Berne. État laïque ?? LOL

    • Claude Meyer le 05.07.2018 15:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean-Marc Cousin, Yverdon.

      Vraiment nul comme discours

    • JJ le 05.07.2018 15:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @@mort de Honte, Geneve

      Bravo

  • Jonathan V. le 04.07.2018 19:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A fuir!

    Cest chaud... cest chaud à Nanas!

    • Jean Durand le 06.07.2018 14:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jonathan V.

      revoltant commentaire

  • Christophe G. le 04.07.2018 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Suisses dabord

    On va droit dans le mur ! Quand est-ce que ce pays ne pensera qu à ses citoyens !!!!!!

    • Jean-Marc Cousin, Yverdon. le 04.07.2018 19:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Christophe G.

      C'est comme ça que le nationalisme et le racisme commence !

    • Citoyenne le 04.07.2018 22:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Christophe G.

      Certain de ses citoyens font partie d'une minorité. Ça ne vous a pas traversé l'esprit ?

    • Elisa le 05.07.2018 07:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean-Marc Cousin, Yverdon.

      Nimporte quoi !

    • Xavier Minard le 05.07.2018 11:30 Report dénoncer ce commentaire

      Xylophone, et alors?

      Jean-Marc, j'ai le droit d'être xénophobe et ne pas aimer certaines "communautés". C'est mon droit fondamental que ca vous plaise ou non. De plus, on ne soutient pas des minorités qui sont tout sauf opprimés! Il y en a marre de payer pour les mêmes ou les autres.

    • Jean le 05.07.2018 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Citoyenne

      Non

    • Georges B le 05.07.2018 15:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Xavier Minard

      Bravoooooo