Suisse

28 octobre 2019 13:00; Act: 28.10.2019 19:05 Print

Bienne ne veut plus de voitures autour de la gare

Le Conseil municipal biennois veut interdire le passage des automobilistes par la place de la Gare afin d'encourager la mobilité douce.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La Ville de Bienne veut interdire le passage du trafic motorisé individuel par la place de la Gare. Avec cette mesure, le Conseil municipal entend lutter contre le trafic de transit dans ce périmètre et créer davantage d'espace pour les piétons et les cyclistes.

Concrètement, les automobilistes ne pourront plus passer par la place de la Gare pour traverser la ville. Le trafic sera interdit en provenance de l'ouest. Cet axe resterait ouvert aux transports publics et aux taxis, selon le projet dévoilé lundi. La rue de la Gare serait à sens unique.

Le quartier de la gare est souvent engorgé. Il est utilisé comme axe de transit par les automobilistes pour passer d'une extrémité de la ville à l'autre. Il constitue également le point névralgique pour les transports publics. La place de la Gare est traversée quotidiennement par quelque 6000 véhicules.

Délester le trafic routier

Cette concentration du trafic provoque des inconvénients pour tous les usagers. Les automobilistes sont pris dans les embouteillages, les chauffeurs de bus des transports publics ne peuvent plus respecter les horaires et la situation est parfois périlleuse pour les piétons et les cyclistes.

«J'ai l'impression que ces mesures sont suffisantes pour délester le trafic routier dans le quartier de la gare», a estimé la conseillère municipale Barbara Schwickert. «Nous voulons réduire le trafic de transit et augmenter la sécurité des usagers», a ajouté l'élue Verte qui ne briguera pas un nouveau mandat en automne 2020.

Cette mesure pourrait aussi avoir un impact sur les conducteurs qui se plaisent à traverser la place de la Gare en faisant vrombir le moteur de leur grosse cylindrée ou qui donnent des coups d'accélérateur pour parader.

En 2015, les Biennois avaient refusé un projet de réaménagement de la place de la Gare qui aurait totalement banni les voitures.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cléric le 28.10.2019 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Éliminer oui, mais qui?

    C'est pas les voitures qu'il faut éliminer mais les marginaux, alcooliques, drogués, provocateurs aux gros bras./

  • Réaliste le 28.10.2019 13:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bienne ville du passé

    pas étonnant, ville anti automobilistes mais avec des conséquences graves pour les commerçants. Ils y a longtemps qu ils pouvaient mettre des feux pour réguler la circulation. Mais demander aux socialos,verts-bobos de cette ville qui ne cesse de reculer, de réfléchir, c est rêver

  • N'importe quoi le 28.10.2019 15:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive la gauche

    Les voitures ça dérangent moins que la construction en bois qui prenait tout la place.

Les derniers commentaires

  • BienneC le 01.11.2019 22:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Biennois

    Oui oui, puis quoi encore

  • Laidouci le 31.10.2019 13:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prévention

    Une mesure de sécurité .On sait jamais (...) .

  • Moi le 29.10.2019 18:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel intérêt

    A mon avis ça ne resoud pas grand chose leur solution. Ca ne réduit en aucun le nombre de voitures qui traversent la ville. Ca ne fait que déplacer le problème. Il y aura des bouchons ailleurs. Je pense qu'il faut attendre la fin du contournement de la ville (parti ouest).

  • Jill le 29.10.2019 15:04 Report dénoncer ce commentaire

    Biennoise

    Après avoir mis en place les "îlots d'été" en fermant les routes et mettant les passants en danger (ce qui lui a d'ailleurs coûté son job dès 2020), notre chère Barbara s'empresse de finaliser son projet chouchou (et qui a déjà été refusé par le peuple). Pour tous les non-biennois surpris, je vous assure qu'ici c'est monnaie courante ce genre de projet et on commence à être habitués même si à chaque fois c'est une aberration. Le pire c'est qu'ils arrivent toujours à leurs fins.

  • Jean Luc le 29.10.2019 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    Retour verdâtre

    M'en fou, je prend jamais le train et je ne vais jamais en ville....Il ne faut pas élire bobo-écolo et venir geindre après, bienfait!