Suisse

26 octobre 2014 11:54; Act: 27.10.2014 06:42 Print

Bientôt des EMS réservés aux homosexuels?

Une association compte inaugurer d'ici trois ou quatre ans les premiers logements pour personnes âgées réservés aux gays, aux lesbiennes, aux bisexuels et aux transgenre.

Une faute?

Max*, 70 ans, a eu un AVC il y a quelques années. Depuis, il est paraplégique. Tous les matins, une personne vient chez lui pour l'aider à se lever, se laver, s'habiller et déjeuner. Pour l'instant, Max est très satisfait de ce service, mais il craint le jour où les choses se dégraderont et qu'il devra habiter dans un EMS ou un logement pour personnes âgées. La raison? Le septuagénaire a peur d'être discriminé par les autres retraités parce qu'il est gay, écrit dimanche la «Schweiz am Sonntag». «Je ne veux pas devoir cacher mon homosexualité.»

Contrairement à d'autres pays tels que l'Allemagne, il n'existe en Suisse aucune institution pour seniors réservée aux homosexuels. Mais la situation devrait bientôt changer. Mardi prochain, l'association «queerAltern» verra officiellement le jour. Son but: inaugurer d'ici trois ou quatre ans les premiers logements du style pour gays, lesbiennes, bisexuels, transgenres et toutes les personnes qui affirment ne pas être hétérosexuels. Le concept exacte n'a pas encore été élaboré, explique Vincenzo Paolino, membre de «queerAltern». Il s'agira, dans un premier temps, d'élaborer un business plan, d'établir les bases légales et de rassembler le capital nécessaire.

Cacher son orientation sexuelle

L'idée du projet est née en 2012 à la suite d'un sondage effectué auprès de 240 personnes. L'enquête avait révélé que les homosexuels veulent pouvoir passer la fin de leur vie dans endroit où ils sont entourés de gens comme eux. Nombreux sont ceux qui se sentent stigmatisés, notamment par les autres personnes âgées et celles qui habitent dans des régions rurales.

On estime que 10% de la population mondiale appartient à la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). En Suisse, ce sont ainsi près de 143'000 personnes, âgées de plus de 65 ans, qui en font partie. Christoph Bucher, de l'association de soins à domicile Gaynursing, pense que de nombreux seniors en EMS doivent cacher leur orientation sexuelle: «Celui qui fait son coming out risque de se faire exclure ou de moins bien se faire traiter par le personnel soignant.» Selon Christoph Bucher, un nombre grandissant de personnes âgées ressentent le besoin d'accepter et de vivre leur homosexualité. «Nous sommes aujourd'hui confrontés à la première génération de personnes LGBT qui ont vécu ouvertement toute leur vie et qui ont besoin de soins.»

Barbara Lanthemann, secrétaire générale de l'organisation suisse des lesbiennes (LOS), confirme qu'un nombre grandissant de personnes âgées rentrent dans le placard par peur du jugement des autres. «C'est dramatique! Ces gens ont vécu ouvertement leur homosexualité toute leur vie et font marche arrière en vieillissant.» Elle explique par ailleurs qu'il existe encore pas mal d'endroits où les couples homosexuels ont des problèmes à se faire accepter. «Idéalement, il faudrait que tout le monde puisse habiter ensemble. Mais en attendant que le changement de mentalité se fasse, créer des EMS pour la communauté LGBT peut être une bonne solution transitoire.»

*Prénom d'emprunt

(ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Christian Lambiel le 26.10.2014 12:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un peu raz le bol. ..

    ben voyons. ...je n'ai rien contre les orientations sexuelles, chacun est libre de ses choix mais il y en a marre. . des défilés gays, des bars gays, des discos gays, des restaurants gays, et maintenant des ems gays !!! ou les 90 % de la population sont exclus. ..A quand des endroits réservés exclusivement au hetero sans que ce soit considéré comme de la discrimination ? C'est pas ce que vous faites à l'envers ? sinon faut m'expliquer. ..

  • Celine Gaudin le 26.10.2014 14:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Professionnel

    Travaillant dans un EMS, je pense être bien placée pour dire que le rôle de tout professionnel est d'accepter la personne telle qu'elle est, dans sa globalité, ses valeurs et principes. Nous vivons dans un monde où nous devons respecter les gens, peut importe leur orientation sexuelle. La personne professionnelle doit faire son travail, accompagner la personne, lui donner des soins, et non la juger et la maltraiter. C'est son travail aussi d'intégrer les personnes dans le groupe.

  • Sophie le 26.10.2014 17:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    UnEMS est ouvert à tous !

    Je trouverais ça vraiment triste de créer un EMS seulement pour des homosexuels. Je travaille en EMS depuis plus de 20 ans et franchement, des homosexuels j'en ai eu à soigner et on ne leur met pas une pancarte autour du cou pour signaler leur homosexualité ! Ce sont des personnes à part entières comme n'importe quel autre individu et qui a autant sa place que n'importe quel hétéro ! Donc moi je dis non ! Enfin si il faut créer des EMS car il n'y en a de loin pas assez mais ouverts à tous que l'on soit homo ou hétéro !

Les derniers commentaires

  • Equality le 27.10.2014 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo

    Je trouve cela très bien ! Imaginez la réaction de certains pensionnaires d'un EMS "standard" devant un couple gay ou lesbien qui se fait un bisou sur la bouche, cela choquerait et ferait jaser! Au moins dans un EMS "gay" ils pourront embrasser la personne qu'ils aiment comme tout un chacun devrait d'ailleurs pouvoir le faire à notre époque soit-disant géniale en matière d'évolution (hem hem!!), c'est-à-dire sans être gêné ou être regardé comme un pestiféré.

  • Francis Khain le 27.10.2014 08:49 Report dénoncer ce commentaire

    Stop les caliméros

    Ils vont chercher des problèmes ou il y en a pas. Les gens sont pour la grande majorité tolérants mais ce sont eux qui veulent se mettre à part. A croire que ça leur plaisait d'être rejetés et blâmés comme auparavant.

  • Christoffe le 27.10.2014 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce ne sera pas suffisant.

    Et pourquoi pas des EMS réservés aux personnes ayant les yeux bleus, dautres pour ceux mesurant moins d'un mètre septante, et un dernier pour ceux qui sont allergiques au gluten ??? Finalement chacun devrait rester chez soit car il me semble que nous sommes tous différents.

  • Alexei le 27.10.2014 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    Liberté

    Je suis pour la liberté. Si certains souhaitent se retrouver dans un tel endroit ils doivent pouvoir le faire car il y a des raisons. Un membre de ma famille, homosexuel, s'est laissé mourir de faim à 91 ans dans un un ems où il ne pouvait plus regarder ses films porno de peur des réactions des autres résidents.Mais sur le fond je trouve aussi que c'est dommage d'en arriver là. L'idéal serait que les hétéros soient plus tolérants.Un couple homo pourrait alors même se former dans un ems.

  • Emilie Volet le 27.10.2014 08:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Discussion futuriste!

    Comme il n'y a déjà pas assez d'EMS en Suisse, je trouve assez mal venue d'avoir cette discussion! Construisons d'abord assez de maisons pour accueillir tout le monde et après on verra pour faire qqch pour les homos, les hétéro(pourquoi pas dans le fond??) et les tatoués!!!