Thurgovie

23 juillet 2014 09:36; Act: 23.07.2014 09:36 Print

Bisbille autour d'un cliché de la maison de Vettel

Le pilote de Formule 1, Sebastian Vettel, a porté plainte contre un photographe suisse qui a pris une photo de sa demeure à Ellighausen (TG). Le professionnel a aussi saisi la justice.

storybild

La maison de Sebastian Vettel se situe à Ellighausen (TG). (Photo: Keystone)

Une faute?

Niklaus Wächter a pour l'habitude de survoler en motoplaneur les maisons de célébrités et de publier ensuite ses clichés sur internet. Le photographe a ainsi pris un cliché montrant la demeure de Sebastian Vettel à Ellighausen (TG). Le pilote allemand de Formule 1 a moyennement apprécié. Selon lui, les clichés violent son droit à la protection de la personnalité, écrit la «Thurgauer Zeitung». «Je voyage beaucoup dans le cadre de mon travail. A Ellighausen, je peux me reposer. J'ai besoin de ce calme», s'est justifié Sebastian Vettel dans un entretien accordé au quotidien alémanique.

Le sportif a donc saisi la justice allemande qui lui a donné raison. Le Tribunal régional de Cologne a exigé de Niklaus Wächter qu'il retire les photos de la maison de Sebastian Vettel de ses archives. Mais le Lucernois ne compte pas se laisser faire: «Je vis et je travaille en Suisse. La photo en question a également été prise en Suisse. Je ne vois pas pourquoi la justice allemande s'en mêle.» Le photographe a donc saisi le Tribunal de district de Kriens (LU). Il veut savoir quel droit il faut appliquer dans cette affaire et quel pays est habilité à légiférer. La date du procès n'a pas encore été fixée.

En ce qui concerne la protection de la sphère privée, l'avocat de Niklaus Wächter estime qu'une image montrant uniquement une maison ne violait pas la sphère privée. Comme on ne voit personne sur le cliché, Sebastian Vettel ne peut pas faire valoir le droit à la protection de la personnalité. L'avocat zurichois Andreas Meili n'est pas du même avis. Il rappelle que selon un arrêt du Tribunal fédéral, Google n'a pas le droit de prendre en photo les jardins ou les balcons des privés parce qu'ils appartiennent à leur sphère privée. Le Zurichois pense donc que Niklaus Wächter a agi de manière illégale.

(tso/ofu)