Lucerne

24 janvier 2020 22:47; Act: 25.01.2020 08:43 Print

Bisbille entre transgenres et handicapés pour des WC

La Haute école de Lucerne a décidé d'offrir un espace toilette dédié aux personnes transgenres, sauf qu'il était jusqu'à présent réservé aux handicapés. Une mauvaise signalétique irrite.

storybild

L'ancienne signalisation pouvait porter à confusion mais le problème a été réglé (voir photo).

Sur ce sujet
Une faute?

Trois nouvelles toilettes pour hommes et femmes ont été installées au département de travail social de la Haute école spécialisée de Lucerne. «Nous avons été informés en amont par les étudiants transgenres de la situation des toilettes à l'époque», explique Daniel Kunz, responsable de la diversité au sein du département. Jusqu'alors, les toilettes étaient séparées de manière classique en fonction du sexe, et il existait également des toilettes pour les personnes handicapées. Dans les nouveaux WC, de nouveaux écriteaux non sexistes ont fait leur apparition en pensant aux étudiants transgenres.

«Nous avons voulu prendre en compte la vision différenciée afin que les élèves se sentent à l'aise et aient la possibilité de choisir les toilettes dans lesquelles ils se sentent en sécurité», poursuit M. Kunz. Selon lui, la majorité des réactions à cette mesure ont été positives. Mais surprises, certaines des personnes concernées n'étaient pas satisfaites. Elles se sont plaintes à l'université car le terme «All-Gender-WC» était immédiatement suivi du pictogramme représentant une personne handicapée. Les toilettes en question sont effectivement réservées aux transgenres et dans le même temps aux personnes en situation de handicap.

«Signalétique peu claire»

«Les personnes handicapées ne voulaient pas être assimilées aux transgenres, les transgenres ne voulaient pas être assimilées aux personnes handicapées», a déclaré Daniel Kunz à Zentralplus. La signalétique n'était simplement pas assez claire. Dans la recherche d'une solution qui conviendrait à tous, les responsables se sont réunis avec les organisations d'étudiants. Aujourd'hui, sur les portes des toilettes non sexistes, il est écrit «All-Gender-WC» et «Barrierfrei» (accessible à tous) avec le signe d'un fauteuil roulant. Il n'est plus possible de penser que le pictogramme d'une personne en chaise roulante a un lien avec les transgenres.

(dag/lom)