Suisse

16 avril 2019 16:59; Act: 16.04.2019 21:31 Print

Blocher: la protection du climat, «un effet de mode»

Le ténor de l'UDC, Christoph Blocher, minimise les enjeux climatiques dans la perspective des élections fédérales.

storybild

(Photo: Raisa Durandi)

Sur ce sujet
Une faute?

La protection du climat n'est «qu'un effet de mode: il faut simplement attendre» qu'elle passe, estime Christoph Blocher qui la compare à la mort des forêts, annoncée dans les années 1980, et au trou dans l'ozone. Il n'est pas inquiet pour l'UDC en vue des fédérales.

«Qui en parle encore aujourd'hui?», a lancé mardi Christoph Blocher aux médias qu'il avait convoqués à Zurich, en faisant allusion à la mort des forêts et au trou dans l'ozone. «Cela ne sera pas non plus la fin du monde cette fois-ci», a-t-il souligné en parlant du changement climatique.

Des taxes écolos «pour rien»

Selon l'ancien conseiller fédéral, le climat sert de prétexte à introduire de nouvelles taxes. Celles-ci vont d'abord faire augmenter le prix de l'essence, puis les frais de chauffage avant de mettre sous pression l'agriculture, résume-t-il.

«L'UDC doit se battre contre ces mesures insensées qui ne serviront à rien au final», prône-t-il. Et d'ajouter que son parti appelle davantage à la responsabilité individuelle. «On n'a pas le droit de prescrire aux gens ce qu'ils ont le droit de manger. Un être humain qui vit, ça produit du CO2, ma foi.»

Gagner des élections n'est pas tout

Christoph Blocher admet que le thème du climat a coûté des voix à son parti lors d'élections récentes dans plusieurs cantons, Zurich en tête. «Nous n'avions rien à opposer à ce sujet, c'est vrai. Mais nous avons aussi perdu à Zurich parce que la direction du parti (cantonal) n'avait pas fait son travail.»

Si l'UDC zurichoise a changé de personnel à sa tête sur sa recommandation, il n'en sera pas de même au niveau national, estime Christoph Blocher qui ne remet pas en cause la présidence d'Albert Rösti. «L'UDC Suisse est parée pour les élections (fédérales)», déclare le Zurichois.

Même une éventuelle défaite de l'UDC en octobre n'inquiéterait pas son guide idéologique. «Gagner des élections n'est pas le rôle d'un parti. (...) Si on ne fait tout cela que pour gagner des élections, alors c'est blâmable», a-t-il conclu.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Michel MARTIN le 16.04.2019 17:34 Report dénoncer ce commentaire

    Agir !

    Pour sauver le Léman nous avons supprimé les phosphates des lessives. Après les pluies acides nous avons introduit les catalyseurs. Face au trou dans la couche d'ozone, les gaz CFC des frigos ont été interdits. Donc cela vaut la peine d'agir.

  • AOC le 16.04.2019 17:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pigeons

    Décidément c'est Blocher qui n'est plus à la mode... les CFC ont été interdits et le trou d'ozone va mieux depuis... Et puis dire que le climat va se réparer tout seul c'est nous prendre pour des pigeons.

  • Nobrain le 16.04.2019 17:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Adios

    Il est encore là lui ??? Mais qu'il parte !!!

Les derniers commentaires

  • Hue Dece le 18.04.2019 23:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Misère

    Heureusement que la protection des dinosaures n'est pas à la mode.

  • Corolile Lefevre le 18.04.2019 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Caroline

    Il va aussi dire que c'est normal que des particules de plastique nous pleurent bientôt dessus. Et qu'il ne fait rien faire ...

  • Martinn le 17.04.2019 19:43 Report dénoncer ce commentaire

    Vive Blocher

    Blocher est probablement le politicien qui a fait le plus de bien à la Suisse ces 20 dernières années. Un brillant entrepreneur de plus. Dommage qu'il soit sur le départ.

  • Joe Yossarian le 17.04.2019 14:33 Report dénoncer ce commentaire

    Vieux radoteur

    Comme Le Pen, il ne supporte pas que 'son' parti soit dirigé par d'autres et il essaye de le torpiller. Le national-souverainisme est aussi une mode folklorique qui disparaitra devant l'ampleur des problèmes à résoudre pour la planète.

  • Bernard le 17.04.2019 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et la marmotte elle emballe le chocolat

    Blocher et l'UDC à côté de la plaque, comme d'habitude ! Bon à voir le nombre de démissions au sein même de l'UDC, il y a comme une prise de conscience .