Médicaments

04 février 2011 09:51; Act: 04.02.2011 10:00 Print

Boom des importations illégales en 2010

Les importations illégales de médicaments qui peuvent être dangereux pour la santé ont connu un nouveau boom l'an dernier.

storybild

La plupart des médicaments étaient des stimulants d'érection ou des produits amincissants. (Photo: Keystone)

Une faute?

Les bureaux de douane ont signalé 1861 cas suspects, soit près de trois fois plus qu'en 2008. Près d'un envoi sur deux venait d'Inde.

Un peu plus du tiers des paquets ont été expédiés d'Europe de l'Ouest, mais quelque 45% des envois arrivaient d'Inde, ont indiqué vendredi swissmedic et la Direction générale des douanes. Les sites qui vendent des médicaments de fabrication indienne font croire aux internautes qu'ils achètent dans des pays européens dignes de confiance. Mais les clients reçoivent en général des imitations de piètre qualité.

Selon les analyses de laboratoire, la moitié des produits avaient de graves défauts. Les exploitants des sites opèrent généralement de pays avec lesquels la Suisse n'a pas conclu d'accord d'entraide judiciaire et ne peuvent donc être condamnés. Outre la destruction de la marchandise et des problèmes de santé, l'acheteur risque, lui, de devoir payer au moins 300 francs de frais de procédure.

Erection et minceur

Les produits contre l'impuissance figurent toujours en tête du hit-parade des produits saisis par les douanes. Leur part est même passée de 29 à 33% en un an. Les produits amincissants ont aussi le vent en poupe et leur part s'inscrit désormais à 19%. Les importations illégales d'anabolisants sont en revanche repassées sous la barre des 10% (9%).

L'année dernière, Swissmedic a ouvert une procédure administrative dans 1735 cas et 81% d'entre eux se sont terminés par la destruction des produits pour des raisons de sécurité des médicaments. Dans certains cas graves où l'on suspectait que la marchandise dangereuse était importée à des fins de revente, Swissmedic a aussi engagé une procédure pénale contre les destinataires de ces envois.

Ce n'est toutefois que la pointe de l'iceberg: selon Swissmedic, le nombre d'importations illégales atteindrait plus de 50'000 envois par an. D'où un renouvellement des mises en garde sur les risques d'achat de médicament sur internet: seuls les médicaments provenant de sources suisses contrôlées sont sûrs et de qualité, conformément aux exigences légales et aux attentes légitimes des utilisateurs.

(ats)