Saisie record en Suisse

26 juillet 2019 16:03; Act: 26.07.2019 16:03 Print

Le dirigeant d'un cartel de drogue arrêté à Bâle

Le boss présumé d'un important trafic de drogue, arrêté en Suisse il y a deux mois, se nomme Michael Dokovich. Il est depuis longtemps la cible des enquêteurs...

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Un vaste réseau de trafiquants de drogue a été démantelé en mai 2019, a annoncé jeudi Europol. En tout, plus d'une tonne de cocaïne a été saisie à Bâle et à Hongkong dans le cadre de l'opération «Familia», coordonnée par Europol et la DEA (États-Unis), avec l'appui de Frontex.

Seize personnes ont été arrêtées: onze en Europe et cinq autres à Hongkong. Rien qu’à Bâle, les enquêteurs ont mis la main sur environ 600 kg de cocaïne, d'une valeur de 18 millions d'euros. La poudre blanche aurait été transportée via un vol privé d'Uruguay à Nice, transitant par la Suisse. Trois hommes ont été interpellés à l'aéroport de Bâle-Mulhouse alors qu'ils chargeaient 21 valises de drogue dans plusieurs voitures de luxe.

L'homme aux nombreux pseudos

L'un d'eux se nomme Michael Dokovich. Âgé de 59 ans, il est le présumé dirigeant d'un cartel des Balkans qui opère en Europe, en Amérique du Sud et en Asie. L'homme vient de Podgorica, capitale du Monténégro. Il s'est associé pour la première fois à une organisation criminelle albano-yougoslave au début des années 1990. Depuis lors, il aurait adopté d'innombrables pseudonymes. Il est connu sous les noms de Michael Bugatti, Michael Illyriani,Zivko Jovic ou Radovan Trzin. Son vrai nom serait Iljmija Frljuckic.

Gendre d'un policier américain

En 1994, Dokovich se serait installé en Floride. Prétendant être un homme d'affaires, il aurait épousé la fille d'un policier local. En réalité, il était impliqué dans une affaire de fraude en rapport avec des guichets automatiques. Au cours des années suivantes, Dokovich aurait été poursuivi à plusieurs reprises et aurait même été expulsé des États-Unis.

L'Autorité croate de lutte contre la corruption et le crime organisé (USKOK) a suivi Dokovich il y a un an. Les enquêteurs ont écouté ses appels téléphoniques et filmé ses réunions avec des partenaires commerciaux dans sa villa de Zagreb. Ils ont également suivi les traces de ses complices, qui se sont rendus trois fois en Amérique du Sud l'année dernière.

Selon Europol, des avions privés transportant de la cocaïne en Europe ont décollé plusieurs fois depuis l'Amérique du Sud en 2018. La drogue a ensuite été acheminée en Asie, principalement à Hongkong et à Macao.



(20 minutes)