Suisse

26 avril 2018 08:58; Act: 27.04.2018 10:20 Print

Face aux bus longue distance, les CFF s'activent

par Stefan Ehrbar/ofu - Flixbus élargit son offre en Suisse. Tandis que les syndicats sont inquiets, l'ex-régie fédérale prévoit de mettre à disposition plus de trains modernes.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

L'entreprise allemande de bus longue distance Flixbus s'agrandit. Dès fin avril, elle desservira dix nouveaux endroits en Suisse, parmi lesquels figurent notamment Neuchâtel, Montreux (VD), Martigny (VS), Yverdon-les-Bains (VD) ou encore Mendrisio (TI). Si les prix battent ceux du train, les temps de voyage, eux, sont en revanche bien plus longs.

Dans tous les cas, les CFF doivent s'adapter à cette concurrence grandissante. D'autant plus que Flixbus ne se limite plus à desservir les grosses villes. Depuis peu, il passe également par divers lieux touristiques tels que Grindelwald (BE). Les vacanciers peuvent donc directement rejoindre en bus leur destination finale.

Hausse de 20%

La firme allemande propose non seulement de nouvelles destinations, mais élargit également son offre aux arrêts existants. «Depuis Zurich, qui est l'arrêt le plus important de Suisse, il est désormais possible de se rendre directement à La Spezia (It), à Pise (It) ou à Maastricht, aux Pays-Bas», confirme la porte-parole Susanne Hintermayr. L'an dernier, le transporteur allemand a accueilli 1,2 million de passagers en Suisse dans ses autocars, un chiffre record, en hausse de 20% par rapport à l'an passé. Au niveau européen, la jeune compagnie a transporté 40 millions de personnes.

Le syndicat du personnel des transports (SEV) ne voit cependant pas les plans de la firme d'un très bon oeil. Flixbus est en pleine expansion. L'Office fédéral des transports doit mettre en place des contrôles plus fréquents et plus stricts, notamment par rapport aux temps de repos, aux conditions de travail et à l'interdiction de cabotage.» Pour rappel: ce dernier empêche les prestataires étrangers d'effectuer des transports à l'intérieur de la Suisse.

Cadence accrue

Afin de faire face à la nouvelle tendance des bus longue distance, les CFF misent sur de nouveaux trains et une cadence accrue. Toni Häne, chef de la gestion du trafic des voyageurs, a récemment esquissé les futurs projets de l'ex-régie fédérale:

- Des trains nouvelle génération (ICE 4) devraient être mis en service sur les lignes ICE en direction de l'Allemagne. Les anciens convois ICE 1 seront remplacés.

- Dès fin 2021, six trains circuleront tous les jours entre Zurich et et Munich.

- Dès fin 2019, de nouveaux trains à deux étages de la Deutsche Bahn circuleront entre Zurich et Stuttgart.

- Dès 2020, les CFF comptent n'utiliser plus que des TGV à deux étages pour les liaisons à destination de la France.

- Dès 2021, une ligne directe pour Bologne est prévue, tout comme une ligne pour Gênes dès 2023.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • compli le 26.04.2018 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prix à revoir

    Il faut surtout baisser les prix des trajets en chemin de fer, comme déjà amorcer avec les billets dégriffés, et développer les trains de nuit.

  • Gerard le 26.04.2018 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    NON!

    On ne veut pas des trains plus modernes, mis des trains moins chers!

  • Un Voyageur CFF Régulier le 26.04.2018 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des baisses de tarifs

    Plus que des liaisons supplémentaires, des trains neufs ou des cadences augmentées, cest les tarifs qui font basculer les clients vers la route. Quand un billet Fribourg -Lyon est proposé à 20.-, cest difficile de mettre 5x le prix pour un temps relativement identique compte tenu des correspondances. Quoi quil en soit cette concurrence va permettre aux CFF de moderniser leur offre et cest très bien ainsi.

Les derniers commentaires

  • Darksider le 27.04.2018 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une aubaine

    Ces bus longue distance sont une aubaine... prix attractif, pas besoin de faire 1000 changements, toujours une place assise... certes un peu plus long suivant les trajets, mais toujours satisfait. les CFF et autres transports publics doivent s'adapter autant au niveau désserte que tarifs.

  • Cmoa le 26.04.2018 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le fric ou la raison

    Faut -il vraiment que lécologie soit un luxe ?! Les CFF feraient mieux de baisser leurs tarifs pour concurrencer le transport routier ou aérien ...

    • Desmag le 26.04.2018 19:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Cmoa

      Cest ce que jallais écrire!

    • Kotkot le 26.04.2018 21:34 Report dénoncer ce commentaire

      Premier pas

      Un 1er petit pas : Déjà remplacer un ou 2 ! wagons de 1e classe par un ou deux de 2e classe ! Et que le DERNIER bus/car postal de la journée ne démarre pas, VIDE ! AU MOMENT où l'on sort de la gare !

  • ruedu le 26.04.2018 17:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    autres priorité

    reglez d'abord la maintenance des horraires dans certaines région a travaux. il me semble qu'il y a déjà saturation de trafic entre les marchandises et les voyageurs...

  • édouard le 26.04.2018 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    .....

    J'ai du mal lire car je n'ai rien vu pour la Suisse romande...... et aulieu de nouvelle rames baissez drastiquement le prix des billets. Il semble que les CFF ne comprennent pss ou ne veulent pas comprendre que se sont les prix qui font fuir leurs clients....pourquoi des clients acceptent des temps de parcours plus long avec des bus ? parceque c'est MOINS CHER

    • Ryan le 27.04.2018 11:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @édouard

      le nombre de passagers transportés augmente chaque année, mais les clients fuient...

  • Frank Schaefer le 26.04.2018 12:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un peu de bon sens

    Pour tous les râleurs qui sont pour des prix bas, réfléchissez bien. Le jour ou votre entreprise pratiquera des prix européens en Suisse, votre salaire sera donc aussi Européen! C'est à dire, précaire en Suisse.