Zurich

05 septembre 2013 11:17; Act: 05.09.2013 14:22 Print

Carlos devra rester en prison

La justice zurichoise a décidé jeudi matin que le recours déposé par le jeune multirécidiviste concernant son placement en milieu fermé n'aura pas d'effet suspensif.

Voir le diaporama en grand »
21.04.15 Le tribunal cantonal de Zurich a admis mardi son recours contre la prolongation de sa détention provisoire. Son risque de récidive a fortement baissé, selon les juges. 20.04 Le Tribunal fédéral (TF) a confirmé la prolongation de la détention provisoire de «Carlos». Le jeune homme, connu pour l'encadrement très spécial dont il avait pu bénéficier, est sous les verrous depuis octobre dernier. 16.04 Le Ministère public zurichois a porté plainte contre Carlos. Le jeune délinquant multirécidiviste aurait notamment menacé un homme au couteau, le 28 octobre 2014 à Zurich. 08.05 Carlos a posté une photo d'un coran sur son profil Facebook. Son entraîneur de boxe confirme: «Il s'est tourné vers l'islam.» 26.03 La cellule dévastée de «Carlos» refait parler d'elle. Le Ministère public zurichois a ouvert une procédure pénale contre inconnu pour violation du secret de fonction. 01.09. 2013, Il y a quelques mois, Carlos (à droite) a renversé un piéton qui a dû être hospitalisé avec une fracture du crâne. Sur la photo, Carlos est avec son entraîneur de boxe thaïe. A 17 ans, Carlos (prénom d'emprunt) a grièvement blessé une personne au couteau. Il est accusé de vol, de violences, de menaces, de détention d'armes et de consommation de drogue. Sur cette image de la SRF, il se trouve face au juge Hansueli Gürber. Carlos s'entraîne à la boxe thaïe avec un champion. Carlos dans la chambre de son appartement de quatre pièces, payé par les services sociaux. Une équipe pluridisciplinaire comptant dix personnes s'occupe de l'adolescent.

Une faute?

Carlos restera en prison pour l'instant. La Cour suprême zurichoise a refusé d'accorder l'effet suspensif sur le déplacement du délinquant de 17 ans en milieu fermé. L'adolescent condamné en 2012 a vécu pendant des mois dans un appartement à Bâle-Campagne, entouré de spécialistes, avant que les autorités zurichoises ne le déplacent.

L'avocat de Carlos (prénom d’emprunt) ne compte pas en rester là. Il a prévu de faire recours auprès du Tribunal fédéral contre le rejet de la demande d'octroi de l'effet suspensif. Mercredi, il avait déposé sa demande tout en faisant recours contre le principe du déplacement en milieu fermé.

Multirécidiviste, Carlos a poignardé en 2011 un jeune homme aujourd'hui âgé de 20 ans. Ces derniers mois, il vivait pourtant en milieu ouvert à Bâle-Campagne, entouré de spécialistes et d'un entraîneur de boxe thaïe. Une mesure qui a coûté plus de 20'000 francs par mois.

Les autorités judiciaires zurichoises ont annoncé lundi que l'adolescent avait été déplacé en milieu fermé «pour sa propre sécurité». Les remous médiatiques autour de son cas sont à l'origine de cette décision.

L'affaire a été révélée il y a dix jours dans un reportage de la télévision alémanique SRF et n'a fait qu'enfler depuis. Le directeur cantonal de la justice, Martin Graf (Verts), a demandé un rapport au procureur des mineurs qui devrait être rendu en fin de semaine.

(ats)