Suisse

23 juillet 2014 13:54; Act: 23.07.2014 16:36 Print

Caspar Baader se retire du Conseil national

L'UDC bâlois quitte le Conseil national. Sa démission au 31 juillet a été annoncée mercredi par le parti agrarien de Bâle-Campagne.

Une faute?

Caspar Baader, une des figures de l'aile dure de l'UDC, tire sa révérence. L'élu de Bâle-Campagne quittera le Conseil national le 31 juillet. En se retirant, celui qui fut pendant plus de dix ans chef de groupe permet à Christian Miesch de refaire son retour sous la Coupole fédérale.

Caspar Baader, qui fêtera ses 61 ans le 1er octobre, va désormais consacrer son temps à sa famille et ses activités professionnelles, a précisé son parti mercredi, en annonçant la démission. Agronome et avocat, l'élu de Gelterkinden (BL) gère une étude et est membre du conseil d'administration de plusieurs PME.

Figure de droite

Le Bâlois a accédé à la Chambre du peuple en 1998, après le retrait de Hans-Rudolf Nebiker. Politicien marqué à droite, très engagé sur les questions économiques, il s'est fait remarquer parfois par des propos très tranchants.

Succédant au Zurichois Walter Frey, Caspar Baader a dirigé le groupe parlementaire UDC de novembre 2001 à février 2012. Il s'est surtout fait un nom en occupant ce poste. Il a géré les troupes démocrates du centre au Parlement aussi bien dans les périodes de succès que dans celles plus turbulentes (éviction de Christoph Blocher du Conseil fédéral, scission avec le PBD).

Le nom du Bâlois a été cité à plusieurs reprises pour une élection au Conseil fédéral mais il n'a jamais porté loin une éventuelle candidature. Politiquement proche de Christoph Blocher, il a fait partie de l'équipe dite des trois «B» (avec le président Toni Brunner) dont la stratégie pour décrocher un deuxième siège UDC au Conseil fédéral fin 2011 a été critiquée au sein du parti.

Lors des dernières élections fédérales, il a tenté en vain de ravir le siège du socialiste Claude Janiak au Conseil des Etats. Selon le président de l'UDC de Bâle-Campagne Oskar Kämpfer, le démissionnaire ne tentera pas un retour sous la Coupole en se présentant l'année prochaine à l'élection de la Chambre des cantons.

Miesch de retour

Connu sur la scène fédérale, Caspar Baader est moins présent politiquement à Bâle-Campagne. Il avait d'ailleurs accédé au National sans passer par la case parlement cantonal. Il cède désormais la place à un revenant.

Christian Miesch, 66 ans, a déjà siégé au Conseil national de 1991 à 1995 sous les couleurs radicales puis de 2003 à 2011 sous celles de l'UDC. Lors du dernier renouvellement de la Chambre du peuple, il s'était fait ravir son siège par son collègue de parti Thomas de Courten.

(ats)