Canton de Berne

22 janvier 2020 10:44; Act: 22.01.2020 10:46 Print

Centres de retour au pays bientôt opérationnels

Les requérants d'asile tenus de quitter le territoire seront pris en charge dans des centres de retour au plus tard ce printemps dans le canton de Berne.

storybild

Les requérants d'asile déboutés bénéficieront notamment de prestations d'urgence. (Photo: Keystone/illustration)

Une faute?

Les requérants d'asile déboutés tenus de quitter le territoire seront hébergés et pris en charge dans des centres de retour à partir du printemps, au plus tard, dans le canton de Berne. Ils bénéficieront notamment de prestations d'urgence.

Ces requérants d'asile seront aussi assistés dans la préparation de leur voyage vers leur pays d'origine, a indiqué mercredi la Chancellerie d'Etat. L'hébergement dans des structures collectives ad hoc est l'objectif de la législation adoptée par le Grand Conseil lors de la session d'hiver 2019.

Le canton de Berne adapte ainsi sa réglementation aux prescriptions fédérales en la matière et profite des avantages de la procédure d'asile accélérée. Plusieurs cantons ont mené une restructuration similaire, précise le communiqué.

Votation du 5 juin 2016

La société ORS Service se chargera de gérer les centres de retour dans le canton de Berne. Elle est responsable aussi de la prise en charge des requérants d'asile dans le centre fédéral sis dans l'ancien hôpital Ziegler, à Berne.

Pour rappel, le peuple suisse a accepté le 5 juin 2016 la nouvelle loi sur l'asile, en vertu de laquelle toute personne qui n'est pas persécutée dans son pays d'origine peut ou doit y retourner. Dans un tel cas, elle ne bénéficie pas de prestations d'intégration et n'a pas le droit de travailler en Suisse.

Il appartient au Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) ou au Tribunal administratif fédéral de décider si une personne est victime de persécution et peut donc rester en Suisse. Les cantons sont tenus d'exécuter les décisions de la Confédération, rappelle le canton de Berne.

(nxp/ats)