Suisse

20 février 2019 09:38; Act: 20.02.2019 11:10 Print

Certif médical dès le 11e jour? Une firme le propose

La Bâloise permet à ses employés de s'absenter deux semaines pour maladie sans présenter de certificat. La mesure divise.

storybild

Récupérer d'une grippe sans devoir passer par la case médecin, c'est ce que permet la Bâloise. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les 7300 collaborateurs de la Bâloise sont ravis: ils n'ont plus besoin de courir chez le médecin pour obtenir un certificat médical dès le 2e ou 3e jour de maladie, comme la plupart des entreprises l'exigent en Suisse, indiquent le «Tages-Anzeiger» et le «Bund» mercredi. Pour l'assureur, cette mesure n'a que des effets positifs. «D'une part, elle renforce la confiance en nos collaborateurs. D'autre part, elle contribue à réduire les coûts de la santé», indique son porte-parole.

À l'extérieur, cette décision divise. Pour le psychologue du travail de l'Université de Berne Achim Elfering, elle est bénéfique et logique. «Si nous voulons encourager un comportement responsable en matière de santé au travail, il est contradictoire d'exiger un certificat médical de la part des employés adultes après seulement deux ou trois jours», lance-t-il.

Le présentéisme est contre-productif

Pourtant, l'exigence d'un certificat dès 2-3 jours de maladie favorise un retour rapide au travail. Mais pour le spécialiste, c'est justement là que se situe le problème. Selon lui, aller travailler quand on se sent malade entraîne un plus grand risque d'erreurs et demande plus d'efforts de la part de l'employé qui devrait justement se reposer. Sans parler des risques de contagion pour les collègues, voire l'aggravation de la maladie, telle une grippe non traitée qui se transforme en pneumonie. Corollaire: des coûts de la santé plus élevés à long terme.

Selon des experts du travail de l'Uni de Saint-Gall, le présentéisme au travail est d'ailleurs un phénomène grave pour le monde de l'économie. Des études récentes ont en effet montré que son coût pour les employeurs est bien plus élevé que celui de l'absentéisme injustifié. Selon les deux journaux alémaniques, il n'existe pas de chiffres clairs, mais les dommages se situeraient à plusieurs milliards de francs.

Employeurs et syndicats mitigés

Du côté des employeurs, la démarche de la Bâloise ne laisse pas insensible. Elle est parfaitement justifiée aux yeux de Daniella Lützelschwab, de l'Union patronale suisse, pour les courtes absences, mais pas pour les absences prolongées. Selon elle, cela risque d'augmenter les exigences du devoir d'assistance des employeurs. C'est aussi ce que craint Corinne Schärer, du syndicat Unia. «Les employeurs doivent s'intéresser à la santé de leurs employés et, si nécessaire, les encourager à consulter un médecin», rappelle-t-elle. Elle préférerait donc une période de trois à cinq jours sans certificat médical.

(Christine Talos)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lulu le 20.02.2019 10:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    trop

    2 semaines je trouve cela un peu long, 5 jours à mon avis seraient suffisant, au delà un contrôle médical ne me semble pas superflu.

  • Yorglaa le 20.02.2019 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Participation aux frais

    5 jours au minimum et que les entreprises qui exigent un certificat plus tôt payent une taxe « de participation » aux frais de la santé en Suisse ! Car c'est aussi à cause d'eux que les gens vont (trop ?) chez le médecin !

  • cassis08 le 20.02.2019 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...Je sais pas....

    Ça peut marcher avec les gens rarement absent. Mais j ai une collègue qui est souvent absente, pour un rhume ou une petite broutille donc si on fait ça elle sera jamais présente.

Les derniers commentaires

  • he le 21.02.2019 20:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    alors là

    les congés maladies vont se multiplier par 100, toutes ces mamies qui seront malades pour faire les à fonds, bonjour la surcharge de travail pour les personnes en charge de les remplacer

  • Un Passant Qui Passe. le 20.02.2019 20:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas un mois

    Une semaine semblerait plus juste deux me paraissent un peu excessives.

  • Mme Dubitative le 20.02.2019 19:42 Report dénoncer ce commentaire

    2 semaines? sacrément malade donc toubib

    ce n'est pas logique - être malade 2 semaines démontrent qu'il faut voir un médecin... ou je n'ai rien compris...perso, une grippe c'est 1-2 jours - une petite intervention chirurgicale c'est 2-4 jours qui est annoncée bien avant.

    • infirmier HUG le 20.02.2019 20:05 Report dénoncer ce commentaire

      vous ne savez pas de quoi vous parlez..

      alors une vraie grippe (virus Influenza) c'est 5 à 12 jours en fonction de votre état de santé habituel, votre système immunitaire, de votre génétique.. pour 1 à 2 jours, il ne s'agit que de simples refroidissements et non d'une grippe (désolé pour vous, c'est la médecine qui le dit). donc clairement pas de quoi fouetter un chat ou d'aller consulter un médecin. pour votre petite intervention chirurgicale, tout dépend en quoi consiste cette intervention. on ne peut pas faire de généralité comme vous le faites. moi, je suis dubitatif quand à vos connaissances médicales.

    • No Flu le 20.02.2019 21:06 Report dénoncer ce commentaire

      @Infirmière HUG

      certes pas tous à la même enseigne-cette année la grippe a été très virulente, mon père en est décédé des suites aux HUG, fin jan. Cette grippe demande à consulter un médecin car elle atteint les voies respiratoires et sans antibiotique aggravation assurée- ça devient n'importe quoi maintenant, les malades doivent se soigner eux-mêmes? seuls à la maison, tout cela pour plaire aux assurances?En outre, aux Urgences,le défilé de personnes en mal de vivre, alcoolisées ou en crise de flatulence ça, ça va?moins de visites chez le doc ne va baisser les primes!

  • Mame Reglo le 20.02.2019 19:34 Report dénoncer ce commentaire

    abus abuser abuse-t'il?

    hmmm tout de même est une assurance...à qui nous payons des primes...et on doit subir 2 semaines de congé maladie?...pas d'accord...là une employée s'est mise en maladie tout le mois de décembre et elle était au Portugal et a voulu continuer tout le mois de janvier et paf...30 jours d'indemnité par année...donc janvier, rien!

    • pily le 20.02.2019 21:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mame Reglo

      Comme quoi le plus tordu n'est pas celui qu'on croit

  • patoche le 20.02.2019 18:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi pas

    Je pense que c'est très bien pour aider à diminuer les coûts de la santé. Il n'est souvent pas nécessaire d'aller voir un médecin pour un état grippale. L'employeur a toujours la possibilité de demander un certificat après même un jour aux personnes fréquemment malades. Pour info souvent les APG sont perçues seulement à partir d'un mois, des délais plus courts sont souvent trop chers pour l'entreprise.

    • C'est moi le 20.02.2019 19:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @patoche

      Avez-vous pris des vacances ?