Présidences des Chambres fédérales

01 décembre 2008 15:08; Act: 01.12.2008 16:25 Print

Chiara Simoneschi est élue présidente du Conseil national

Chiara Simoneschi sera la première citoyenne du pays durant un an.

Sur ce sujet
Une faute?

La démocrate-chrétienne tessinoise a été élue lundi présidente du Conseil national. Elle a obtenu 134 voix sur 166 bulletins valables.

Politicienne de profession, Mme Simoneschi, 62 ans, succède à l'UDC vaudois André Bugnon. Elle est la neuvième femme à accéder au perchoir, deux ans après la radicale argovienne Christine Egerszegi. Elle offre au Tessin sa septième présidence du National.

Vibrant plaidoyer

La nouvelle présidente du Conseil national a lancé un vibrant plaidoyer en quatre langues en faveur de la cohésion et du respect des minorités. «Nous devons faire tout notre possible pour que la 'plante Suisse' ne se dessèche pas», a dit Chiara Simoneschi.

Pour la Tessinoise, le système démocratique helvétique est une «grande richesse et nous pouvons légitimement en être fiers». «Mais nous devons aussi mobiliser toutes nos forces et notre volonté pour le maintenir en bonne santé, pour le rendre performant et l'adapter aux changements», a-t-elle averti dans son discours d'investiture.

Le respect des traditions et de la cohésion est importante aussi pour le Parlement, particulièrement à l'heure où il s'agit de faire face à une grave crise économique et financière, «qui pourrait nous frapper encore plus que nous l'imaginons en ce moment». Pour relever ce défi, il faut agir rapidement et de manière flexible.

La démocrate-chrétienne a laissé entendre que le Conseil national n'échapperait pas à une session extraordinaire à fin avril. Le but est de rattraper l'énorme retard accumulé par les députés.

Adieux d'André Bugnon

Quant à André Bugnon (UDC/VD), il a fait part des moments et des sentiments contrastés qu'il a vécus depuis son élection le 3 décembre 2007. Et de rappeler les instants de bonheur, mais aussi les phases difficiles, notamment lors de l'éviction de Christoph Blocher le 12 décembre ou du décès de sa fille à fin février.

(ats)