Lugano

21 septembre 2018 20:48; Act: 21.09.2018 21:04 Print

Seins amputés par erreur: le médecin écope de sursis

Le Tribunal pénal de Lugano a condamné un chirurgien à huit mois de prison avec un sursis de deux ans, pour avoir amputé par erreur les deux seins d'une patiente.

A Lugano, un chirurgien a écopé de huit mois de prison avec un sursis de deux ans pour avoir amputé par erreur les seins d'une patiente.

Sur ce sujet
Une faute?

L'erreur est humaine mais peut coûter cher. Le Tribunal pénal de Lugano a condamné vendredi un chirurgien à huit mois de prison avec un sursis de deux ans. Ce dernier avait amputé par erreur les deux seins d'une patiente puis modifié le procès-verbal de l'opération.

La cour a retenu l'accusation de lésions corporelles graves et falsification de documents. Les avocats du chirurgien avaient demandé l'acquittement. En juillet 2014, ce médecin a retiré les deux seins d'une patiente de 67 ans alors qu'elle ne souffrait que d'une petite tumeur à un mamelon.

On avait ensuite dit à la patiente que l'intervention était nécessaire. Plus tard, la clinique avait toutefois dû avouer qu'il y avait eu confusion entre deux patientes.

Problème organisationnel

Les avocats ont soutenu que les lacunes organisationnelles dans la salle d'opération ne pouvaient être imputées au médecin. Lors du procès, le chirurgien a tenté de rejeter la responsabilité sur l'anesthésiste, qui est responsable de clarifier l'identité des patients. De plus, il a modifié le rapport médical afin de ne pas augmenter la tendance suicidaire de la patiente, a-t-il expliqué.

Le ministère public, qui avait d'abord condamné le chirurgien par ordonnance pénale à 120 jours-amendes, n'a pas non plus accepté ses arguments. Il aurait au moins dû s'informer sur le nom de la patiente.

(nxp/ats)