Conseil des Etats

14 février 2011 13:18; Act: 07.02.2012 11:46 Print

Christa Markwalder renonce

Le libérale-radicale Christa Markwalder ne se présentera pas au second tour de l'élection complémentaire au Conseil des Etats le 6 mars.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Christa Markwalder explique que l'écart avec les candidats des deux autres partis, Adrian Amstutz (UDC) et Ursula Wyss (PS), est trop grand.

Elle a fait connaître sa décision lundi soir dans une lettre adressée aux médias. Le résultat de dimanche ne lui était pas favorable: elle est arrivée en 3e position avec un écart de plus de plus de 48'000 voix sur la candidate socialiste, Adrian Amstutz étant arrivé en tête.

Le PLR bernois a dit respecter cette décision. Le parti qui s'est réuni lundi soir, n'a pas donné de consigne de vote pour le 6 mars. Il explique qu'il n'est pas question de soutenir la candidate socialiste. Il souhaiterait une candidature bourgeoise. Mais l'UDC Adrian Amtutz «est une figure contestée» au sein du PLR bernois, ajoute le PLR.


Retrait de Marc Jost

L'évangélique Marc Jost a également renoncé à se présenter au deuxième tour. Dimanche, il s'était classé dernier des quatre prétendants.

Le parti justifie sa décision par le fait que la majorité des électeurs souhaitent manifestement donner le siège à un représentant d'un des grands partis. Et comme le PEV estime que seules des candidatures polarisantes ont une chance, il renonce à donner une consigne de vote pour le second tour, qui verra s'affronter Adrian Amstutz et Ursula Wyss.

Avec le le retrait de Mme Markwalder, les partis du centre devront répondre à une question épineuse: Amstutz ou Wyss? Car l'UDC Adrian Amstutz, avec sa ligne dure, choque une partie de l'électorat «libéral» du centre et du centre-droit.

(ats)