Fédérales 2019

21 octobre 2019 17:11; Act: 21.10.2019 17:11 Print

Christian Levrat confronté au piètre résultat du PS

La défaite du PS aux fédérales est cuisante, puisque c'est son pire résultat depuis 1919. Christian Levrat se retrouve sur la sellette.

Sur ce sujet
Une faute?

La défaite des socialistes dimanche pose naturellement la question de la présidence. Christian Levrat, à la tête du PS depuis 2008, est sur la sellette. Impossible toutefois, à l'heure actuelle, de savoir s'il revendiquera un nouveau mandat lors du Congrès de 2020.

«Dans les jours et semaines à venir, nous analyserons en détail les résultats socialistes au sortir de ces élections et nous nous interrogerons naturellement de manière autocritique. Nous discuterons à l'interne de nos positions, de notre campagne et, bien sûr, des questions d'ordre plus personnel», indique lundi le parti dans une prise de position écrite transmise à Keystone-ATS.

Impossible d'en savoir plus sur les intentions du Fribourgeois, les ténors PS se montrant plutôt discrets au lendemain des élections. Le parti indique tout au plus qu'il prendra son temps sans précipiter les choses. Les délégués auront une première occasion de thématiser le leadership du parti lors de l'Assemblée des délégués du 30 novembre.

Mais les décisions pour les quatre prochaines années seront prises lors du Congrès du PS suisse, qui se tiendra les 4 et 5 avril 2020. La base élira alors son président. Le mandat est d'une durée de deux ans. «Personne n'a jusqu'à présent demandé le retrait de Christian Levrat», assure Gaël Bourgeois, porte-parole du PS.

Tendance baissière depuis 2003

La défaite du PS aux fédérales est cuisante, puisque c'est son pire résultat depuis 1919. Mais la tendance à la baisse ne date pas d'hier. Sa force électorale s'effrite depuis 2003 au niveau national. Et, lors des dernières élections cantonales, le parti à la rose a perdu des sièges dans trois cantons romands en 2017, à savoir Vaud (-4), Neuchâtel (-1) et Valais (-1).

Pour dimanche, Christian Levrat se montre à la fois déçu et soulagé. «Le parlement s'est clairement déplacé vers la gauche: au National, PS, extrême-gauche et Verts remportent 14 sièges supplémentaires. Cela ouvre de nouvelles perspectives aux alliances progressistes.» En outre, comparé au PS français ou au SPD allemand, le PS suisse s'en tire relativement bien.

Le président ne cache cependant pas son mécontentement: «Je ne suis évidemment pas satisfait du résultat du PS. Nous avons perdu au profit des Verts, c'est clair.» Au sein du PS, les Jeunes du parti invoquent quant à eux d'autres facteurs qui n'ont rien à voir avec la poussée verte.

Pas assez profilé

«Le PS n'a pas été capable de présenter une véritable alternative de gauche ces dernières années», estime Ronja Jansen, présidente de la Jeunesse socialiste. Selon elle, il est nécessaire de renouveler le parti. En ce sens, les nouvelles élues comme Tamara Funiciello (BE) ou Sandra Locher Benguerel (GR) illustrent la volonté de changement des citoyens.

«Ces personnes ont une compréhension de la politique différente de celle d'élus de longue date. Elles sont capables de traduire en politique les messages de la rue», explique-t-elle. Interrogée sur une éventuelle responsabilité de la direction, la présidente ne veut pas d'une chasse aux sorcières.

Il n'est pas question de demander le retrait de quiconque. Le temps est à l'analyse. Mme Jansen refuse tout autant de commenter un éventuel retrait de Christian Levrat de la présidence au printemps prochain. «Ce ne sont que des spéculations».

Chez les Femmes socialistes, la retenue est également de mise. Il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions, selon Natascha Wey, coprésidente des femmes PS. Il faut attendre la fin des deuxièmes tours au Conseil des États. Mais il est clair que la question de la présidence sera sur la table lors de la prochaine assemblée des délégués à la mi-novembre, ajoute-t-elle.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • t.d.k. le 21.10.2019 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    RTS biaisée

    tiens tiens Levrat confronté au mauvais résultat du PS. Mais selon les journalistes experts de la RTS, seule l'UDC avait pris une claque. Le jour où la RTS sera objective est encore très très loin

  • Vouzaittenull le 21.10.2019 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le parti des bobos.

    Heureux de voir que certains caciques du parti commencent gentiment à se remettre en question. Moi aussi, j'aimerais beaucoup voir un parti qui défend les travailleurs et la classe moyenne; au début du 20ème siècle, c'était le cas du parti socialiste. Mais c'est fini depuis longtemps; ce parti est devenu un parti bourgeois - ou plutôt de bourges... - qui hurle son politiquement correct, mais n'est composé que de gens bien nés, cossus et dodus, qui comme les autres s'agenouillent devant les riches et les côtoient aux cocktails et réunions entre gens du même monde. Pour justifier son politiquement correct, arroser les assistés et jouer aux écolos, il n'a d'autre programme que de taxer à mort le peuple qui n'est pas encore tombé au social, les puissants étant sacrés et intouchables. Évidemment, il est beaucoup aidé en cela par le masochisme des Suisses qui adorent se voter de nouvelles charges. Certains membres de ce parti auraient-ils réalisé ça? Aura-t-on de nouveau un parti des travailleurs? Sans doute ne faut-il pas trop rêver...

  • Bomberos le 21.10.2019 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Christian Levrat

    Assez de cette gauche caviar!

Les derniers commentaires

  • Jean Riz le 22.10.2019 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Balai

    Faudrait renvoyer Levrat à ses chères études comme J.-F. Rime. Du balai !

  • Quel Look le 22.10.2019 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    Bancaire ou bancal?

    Il a changé de lunettes, il ressemble désormais à un cadre bancaire!

  • Isa pinto le 22.10.2019 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    chacun recolte ce qu'on seme

    Mr Levrat paye pour avoir soutenu la reforme des entreprises, l'âge de la retraite pour les femmes à 65 ans, bref il n'a pas sa place pour diriger le PS suisse.

  • Paul G. le 22.10.2019 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Être cohérent avec leurs propos

    Sauf être totalement égocentrique et de croire meilleur que tout le monde, après 12 ans et avec de te results on laisse sa place. Pas besoin de claquer la porte et faire du boucan, simplement annoncer qu'il ne briguera pas de nouveau mandat en 2020. Il faut faire ce qu'on dit: demander plus de jeunes et de femmes mais s'accrocher après 12 ans à sa chaise? Pas credible, comme une majorité de ce qu'il dit...

  • Jacklamitr le 22.10.2019 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un peu d honneur

    Au Japon, il se serait fait hara kiri

    • Pierre67 le 22.10.2019 11:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jacklamitr

      Lerat Kiri