Remous à La Poste

12 janvier 2010 07:17; Act: 12.01.2010 07:32 Print

Claude Béglé: «Le Conseil fonctionne»

Le président de La Poste défend sa stratégie, internationale notamment, dans un entretien publié mardi par la «Neue Zurcher Zeitung».

Sur ce sujet
Une faute?

Précisant qu'il n'a jamais songé à démissionner, Claude Béglé souligne que le Conseil d'administration est en mesure d'agir.

Le patron de La Poste concède que les critiques à son égard ont entravé son travail. Mais il affirme que le Conseil d'administration est «absolument» en mesure agir. «Deux administrateurs sont partis volontairement mais sept sont encore là. Le Conseil fonctionne».

L'entretien est publié au lendemain des déclarations par lesquelles son ministre de tutelle Moritz Leuenberger a pris clairement sa défense. M. Béglé y souligne que, contrairement à ce qu'on lui a reproché, le Conseil d'administration a défini des lignes stratégiques claires, en accord avec celles du gouvernement.

Elles donnent la priorité au service universel. «C'est notre priorité, nous ne voulons pas y renoncer pour nous concentrer seulement sur des services rentables», souligne M. Béglé, précisant encore: «notre objectif n'est pas un maximum de bénéfices, mais le service universel».

Cependant, La Poste a besoin d'autres sources de croissance, et c'est un point important de la stratégie, déclare son patron. Il se dit convaincu qu'il est possible de compenser le recul des affaires au plan national par de fortes recettes à l'international.

Mais il relève que, dans sa stratégie à l'étranger, La Poste n'entend pas prendre de «gros risques». «Nous ne voulons pas faire des acquisitions à coups de milliards, mais nombre de petit deals».

M. Béglé souligne que c'est en ce sens qu'il faut comprendre la comparaison avec Nestlé qui a suscité la polémique. Elle devait indiquer que l'expansion à l'étranger ne doit être que progressive.

(ats)