Zurich

02 juillet 2014 18:00; Act: 03.07.2014 14:24 Print

Client agressé au couteau par un politicien UDC?

Un conseiller communal UDC zurichois aurait agressé lundi un client d'un restaurant à Zurich-Enge. La police l'a emmené au poste; il a passé la nuit en cellule de dégrisement.

storybild

Les faits se sont déroulés dimanche soir dans le bar de ce restaurant à Zurich-Enge. (Photo: Google Street View)

Une faute?

Un Zurichois de 57 ans, membre du parti agrarien, aurait perdu ses moyens lundi soir dans le bar d'un restaurant de Zurich-Enge, selon des informations publiées par «Blick». Le conseiller communal, ivre, serait entré dans l'établissement avec un verre de vin à la main et en essayant de s'allumer un cigare, dans l'intention de le fumer à l'intérieur. Selon le quotidien alémanique, le quinquagénaire aurait également importuné plusieurs clients. Lorsque le responsable du bar, Jonas Schürch, lui a demandé de partir, l'élu UDC lui aurait envoyé un coup de poing à la poitrine. Appelée sur place, la police a pris acte de l'altercation avant de s'en aller.

Mais, à peine les forces de l'ordre parties, le politicien se serait à nouveau allumé un cigare à l'intérieur du bar. Le conseiller communal aurait alors donné un coup de pied dans le tibia d'un client qui tentait de lui faire quitter la pièce. C'est à ce moment-là que la situation aurait commencé à s'envenimer: le client aurait saisi un cendrier alors que le politicien aurait sorti un couteau suisse. Ce dernier aurait ensuite, selon «Blick», menacé le client en disant: «Je te tranche la gorge!» Conséquence: la police a été à nouveau appelée sur place. Cette fois-ci, elle a emmené le conseiller municipal au poste, où il a passé la nuit en cellule de dégrisement. Jonas Schürch a porté plainte contre lui pour menaces et voies de fait.

Conseiller pas joignable

Contactée, la police municipale zurichoise a confirmé une intervention dans le bar en question, sans donner davantage de précisions. Le patron du restaurant, Erik Haemmerli, est choqué: «C'était vraiment violent», a-t-il raconté au «Tages-Anzeiger». Le chef de la section UDC à laquelle appartient le conseiller communal n'est pas encore parvenu à joindre son collègue: «D'habitude, il répond toujours lorsque je lui envoie un SMS. Là, il ne donne même plus signe de vie», a raconté Mauro Tuena à nos collègues alémaniques de «20 Minuten». Il espère bientôt pouvoir lui parler afin de connaître sa version des faits. «Si les choses se sont passées comme ça a été décrit dans les médias, je lui conseillerai de quitter ses fonctions. Ce n'est pas un comportement digne d'un conseiller communal.»

Dans une interview accordée au «Tagblatt der Stadt Zürich», le membre de l'UDC avait affirmé qu'il aimait bien boire une bière de temps à autre et qu'il lui était déjà arrivé plusieurs fois de ne plus prendre le volant par la suite. Le conseiller communal n'a pas pu être joint pour une réaction.

(rom/ofu)