Zurich

18 février 2019 18:57; Act: 18.02.2019 18:57 Print

Compagne battue à mort: il reste en prison

La demande d'un Suisse, qui souhaitait sortir de détention provisoire, a été rejetée. Il est soupçonné d'avoir tué sa petite amie, en octobre 2017 à Adliswil (ZH).

Une faute?

L'affaire n'avait pas fait beaucoup parler d'elle. Pourtant, les faits sont d'une rare violence. Un Suisse de 62 ans aurait battu à mort sa compagne, fin octobre 2017, dans leur appartement d'Adliswil (ZH). C'est lui qui avait appelé la police au lendemain des faits.

Rapidement, les soupçons des enquêteurs s'étaient portés sur le sexagénaire. Il est accusé d'avoir roué de coups la tête et le haut du corps de sa petite amie, avant de l'étrangler. L'homme est en détention provisoire depuis fin 2017.

Il a toujours nié les faits mais trop d'indices laissent penser qu'il est le meurtrier. Selon le «TagesAnzeiger», les voisins entendaient souvent le couple se disputer. Le soir du drame, ils ont perçus de forts cris provenant de l'appartement. La femme, âgée de 64 ans, avait par ailleurs confié à un proche que son compagnon la battait. Et selon le quotidien, le couple avait des problèmes d'alcool et d'argent.

Dépôt imminent de l'acte d'accusation

Le Tribunal fédéral a décidé la semaine dernière que le sexagénaire doit rester en préventive. Tout comme le Tribunal cantonal zurichois, les juges de Mon-Repos estiment qu'il existe un fort risque de récidive, rapporte «Blick».

L'enquête étant désormais bouclée, le Ministère public devrait bientôt déposer son acte d'accusation contre le sexagénaire. Le procès aura lieu au Tribunal de district de Horgen. D'ici là, le Suisse restera en prison.


(ofu)