Berne

21 février 2019 10:30; Act: 21.02.2019 10:30 Print

Il ôte des nids de corbeaux sans autorisation: puni!

Un Bernois a écopé mardi d'une peine pécuniaire avec sursis pour avoir évacué des nids sans autorisation, en mars de l'an dernier. Il a d'ores et déjà annoncé qu'il fera recours.

storybild

(Photo: Keystone/Adrien Perritaz)

Sur ce sujet
Une faute?

Ces nids de corbeaux freux risquent d'occuper la justice bernoise encore pendant un petit moment. Le Tribunal régional de Berne-Mittelland a condamné mardi un quinquagénaire pour en avoir enlevé plusieurs d'un arbre, en mars 2018, dans la capitale helvétique, sans en avoir l'autorisation nécessaire. Il a écopé d'une peine pécuniaire avec sursis de 20 jours-amende à 100 francs. A la fin de l'audience, le Bernois de 59 ans a annoncé qu'il fera recours: «C'est sûr à 100%.»

La juge du Tribunal régional de Berne-Mittelland a estimé que l'homme a enlevé les nids sans en avoir informé au préalable le garde-chasse ou les autorités compétentes. Et qui plus est pendant une période durant laquelle cette espèce d'oiseau est protégée, écrit «20 Minuten».

Vieux nids

De leur côté, l'accusé tout un comme un témoin ont assuré qu'il n'y avait pas de corbeaux ni d’œufs dans les nids le jour en question. Le prévenu a par ailleurs souligné le fait qu'il a évacué uniquement des nids qui n'étaient plus habités. Il jure ne pas avoir touché aux nids encore en construction. Selon lui, il est donc impossible que des corbeaux aient été dérangés pendant la période de ponte.

Le quinquagénaire a par ailleurs rendu attentif la juge à une fiche d'information de la Ville de Berne. Le document autorise des mesures dissuasives sur des arbres se trouvant sur sol public. Pour finir, le prévenu a rappelé que la période de protection valait pour la chasse, mais pas pour les mesures dissuasives.

Pontes en ville

La juge a quant à elle rappelé que cette fameuse fiche d'information indique clairement que toute mesure dissuasive doit être annoncée au préalable aux autorités compétentes. Ce qui n'a pas été le cas ici. Elle a par ailleurs affirmé que la période de protection servait également à s'assurer que les corbeaux ne soient pas dérangés pendant la période de ponte.

En Suisse, plus de la moitié des corbeaux freux pondent leurs œufs en ville. A Berne, les premières pontes ont été constatées en 1988. Depuis, leur population n'a cessé de s'accroître. Selon Sabine Tschäppeler, en charge de la section Nature et Ecologie de la Ville de Berne, elle devrait se stabiliser naturellement.

(sul/ats/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bernard Gorgerat le 21.02.2019 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ou va t'on ?

    La justice suisse n'a pas de grands dossiers !

  • amidesoiseaux pasdescorbeaux le 21.02.2019 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ceux qui les subissent comprendront

    Ces oiseaux sont une vraie nuisance.. Bravo à ce monsieur

  • ruedu le 21.02.2019 20:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore une fois

    si les habitant ne laissaient pas trainer la nourtiture (sac poubelle et déchets de nourtiture) 3 jours avant les ramassages, ils ne s'installeraient pas en si grand nombre. comme d'autres ville...

Les derniers commentaires

  • Le corbeau le 22.02.2019 21:48 Report dénoncer ce commentaire

    Noir c'est noir

    Il vaut mieux enlever les nids pour disuader les constructions que d'empoisonner les volatiles avec des appats préparé comme dans les parcs à Genève

  • ruedu le 21.02.2019 20:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore une fois

    si les habitant ne laissaient pas trainer la nourtiture (sac poubelle et déchets de nourtiture) 3 jours avant les ramassages, ils ne s'installeraient pas en si grand nombre. comme d'autres ville...

    • Insomnie le 22.02.2019 11:05 Report dénoncer ce commentaire

      Mais pas toujours

      J'habite près d'un ruisseau bordé d'arbres et oh surprise, y a des nids de corbeaux. 15 ans que je suis là, et l'année passée ils ont décidé de squatter mon balcon (sans nourriture) !! Super rassurant, t'imagines bien... J'ai bricolé une espèce d'aigle avec du carton et un sac poubelle et l'ai accroché au store avec une ficelle pour qu'il bouge avec le vent... Ils sont plus revenus!!!(Mais je pense que c'est + grâce a une buse qui - par miracle - a commencé à rôder dans mon quartier. Merci la buse (ou autre, je ne sais pas distinguer)

  • amidesoiseaux pasdescorbeaux le 21.02.2019 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ceux qui les subissent comprendront

    Ces oiseaux sont une vraie nuisance.. Bravo à ce monsieur

  • Ahmerd à la fin! le 21.02.2019 12:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dictature

    On a encore le droit de lâcher une caisse?

  • comilaupat le 21.02.2019 12:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'EST VRAIMENT PERTURBATEUR

    Il faudrait que des nids de corbeaux se trouvent aux abords immédiat des domiciles des personnes ayant sanctionnées et soutenant ces oiseaux nuisibles soient importunées par les cris ! Aussi bien le soir que le matin s'est vraiment perturbant et incommodant. Ayant vécu cela, je sais de quoi on parle. La solution c'est d'abattre les arbres et ça va mieux mais il y a encore une prolifération importante. Plusieurs villes cherchent des solutions, telles qu'utilisation de laser ou autres volatiles dressés pour les chasser. Courage pour ceux qui subissent !

    • idiot le 21.02.2019 13:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @comilaupat

      je prefere etre réveillé par n'importe quel animal,plutot que par les fêtards qui gueulent au milieu de la nuit devant ma fenetre de chambre a coucher... je fais volontiers échange!!!!