Suisse

26 février 2020 11:58; Act: 26.02.2020 15:02 Print

Conductrice condamnée pour un arrêt sur l'A1

Une automobiliste s'était arrêtée durant plusieurs secondes sur la voie médiane de l'autoroute. Un camion avait été contraint de freiner en urgence.

storybild

La recourante roulait sur un tronçon à trois voies de l'A1 dans la région de Berne. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Une faute?

Le Tribunal fédéral confirme la condamnation d'une conductrice qui s'était arrêtée durant plusieurs secondes sur la voie médiane de l'autoroute. La femme voulait s'engager sur la voie de droite où la circulation était embouteillée.

La recourante, qui roulait sur un tronçon à trois voies de l'A1 dans la région de Berne, avait commencé par doubler à près de 100 km/h un semi-remorque en empruntant la deuxième voie de dépassement. Elle était ensuite revenue sur la chaussée du milieu et avait ralenti jusqu'à l'arrêt afin de s'insérer dans la colonne de véhicules qui roulait en accordéon sur la voie de droite.

Le camion avait été contraint de freiner en urgence et d'éviter la voiture. Devant la Cour suprême du canton de Berne, la conductrice avait écopé de 20 jours-amendes à 50 francs avec sursis et d'une amende de 250 francs pour violation grossière des règles de la circulation.

Négligence grossière

Dans un arrêt publié mercredi, le Tribunal fédéral confirme la décision de la justice bernoise. Cette dernière estimait que, par sa manoeuvre, la femme avait agi de manière grossièrement négligente et créé un risque concret d'accident.

Comme l'instance précédente, la Cour de droit considère que la conductrice aurait dû continuer sa route sur la voie du milieu aussitôt qu'elle avait remarqué que le trafic était bloqué sur la chaussée de droite. Elle aurait dû s'accommoder du détour par la sortie suivante et de cette perte de temps. (arrêt 6B_917/2019 du 10 février 2020)

(nxp/ats)