Canton du Tessin

26 février 2020 10:36; Act: 26.02.2020 11:02 Print

Coronavirus: couvre-feu pour des recrues

Les recrues basées à Airolo, Monteceneri et Isone sont désormais soumises à un couvre-feu après la découverte d'un premier Suisse atteint du COVID-19 au Tessin.

storybild

L'armée suisse a décrêté le couvre-feu pour ses recrues au Tessin. (Photo: Keystone)

Une faute?

Après un premier cas de contamination au coronavirus au Tessin, un couvre-feu a été décrété depuis mardi pour des recrues de l'armée suisse. La mesure touche les sites militaires à Airolo, Monteceneri et Isone, a indiqué le porte-parole de l'armée Daniel Reist.

Le gouvernement tessinois doit trancher de son côté si les cours doivent reprendre ou non lundi dans les écoles après les vacances de carnaval. La décision doit tomber vendredi au plus tard, ont communiqué mardi les autorités tessinoises. Une mesure aussi drastique ne sera prise que si elle est vraiment nécessaire, ont-elles précisé.

Evaluation du risque

L'Université de la Suisse italienne (USI) fonctionne pour sa part normalement, a déclaré mercredi un porte-parole à l'agence de presse Keystone-ATS. L'école, qui est en contact avec l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), a appelé les étudiants à «se comporter de manière responsable» s'ils revenaient d'un pays touché par le COVID-19.

L'université privée Franklin Suisse à Sorengo a quant à elle repris ses activités normales. Après une fermeture temporaire lundi, les cours ont à nouveau été dispensés mardi, a confirmé son service de communication.

Un Tessinois âgé d'une septantaine d'années a été testé positif au virus mardi. Il se trouve actuellement en isolement dans une clinique de Lugano et se porte bien. Ce premier cas ne change rien à l'évaluation du risque, qui n'est que modéré pour la population, a assuré mardi soir Daniel Koch, responsable de la division maladies transmissibles de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

(nxp/ats)