07 novembre 2006 12:26; Act: 07.11.2006 12:29 Print

Cours «anti-hold-up» pour les employés de banque

Les employés de banque peuvent désormais se préparer concrètement aux situations de hold-up.

Une faute?

La police vaudoise a donné lundi et mardi un premier cours théorique et pratique à l'Académie de police du Chablais à Savatan (VS).

Une dizaine d'employés des banques Raiffeisen et des banques cantonales vaudoise et valaisanne ont suivi ce premier cours, a précisé à l'ATS Jean-Pierre Crettenand, chargé de prévention à la police vaudoise. Une agence bancaire y a été reconstituée pour les exercices.

La première journée était consacrée à la présentation de divers cas vécus, aux modes opératoires, ainsi qu'aux règles de comportement à adopter en cas d'agression. Au cours de la seconde journée, des exercices concrets ont été réalisés avec le concours d'acteurs et de policiers du détachement d'action rapide et dissuasion (DARD).

Des inspecteurs de la police de sûreté ont attiré l'attention des participants sur la préservation des traces et sur la technique du portrait-robot. Enfin, une psychologue a présenté les techniques de debriefing pour surmonter un état de choc ou de stress aigü.

Aussi pour les commerces

L'Académie de police dispose aussi d'une reconstitution de rue marchande. La police vaudoise compte organiser dès l'année prochaine des cours de formation destinés aux employés des commerces victimes de brigandage: kiosques, bijouteries, stations services ou établissements publics.

Plus de 350 brigandages ont été enregistrés l'an dernier dans le canton de Vaud, a précisé M. Crettenand. «La médecine du travail a démontré que les employés mis préalablement en situation surmontent mieux le choc post-traumatique d'un agression», relève le commissaire-adjoint.

(ats)