Conseil fédéral

03 juillet 2014 10:32; Act: 03.07.2014 19:42 Print

Course d'école sur les terres de Burkhalter

Les sept Sages découvraient jeudi les charmes des terres neuchâteloises, dont est issu le président de la Confédération, Didier Burkhalter.

storybild

Le Conseil fédéral est de sortie dans le canton de Neuchâtel. (Photo: Keystone/Peter Schneider)

Sur ce sujet
Une faute?

Les conseillers fédéraux ont entamé jeudi leur excursion sur sol neuchâtelois sous un soleil radieux. Durant deux jours, ils découvrent les beautés du canton sous la conduite du président de la Confédération Didier Burkhalter, natif des lieux.

Cette visite sous le thème «Au fil de l'eau et au fil du temps» a débuté dans la cité horlogère de La Chaux-de-Fonds. En matinée, les membres du gouvernement ont fait une incursion sur sol français, dans les hauteurs surplombant le Saut du Doubs. En tenue décontractée, ils y ont admiré la chute de 27 mètres qui se déversait dans la rivière aux tons d'émeraude.

«Je suis né dans cette région, mon énergie vient d'ici», a commenté Didier Burkhalter. «Plus que de faire une promenade, l'important est de passer du temps ensemble, sans pression.» Le gouvernement présente selon lui une belle homogénéité, où chacun s'exprime ouvertement. Ces expéditions permettent aussi le contact avec la population, «essentiel», et privilégié en Suisse comparé à d'autres pays.

En traversant le Doubs sur un pont bombé, il y a eu une quasi-chute sur les lattes glissantes - pas de l'un des sept Sages, mais d'un accompagnant. Du coup, les conseillères fédérales se tenaient prudemment à la barrière en file indienne.

Nature et industrie

Ueli Maurer s'était déjà aventuré plusieurs fois dans la région, notamment à vélo. «Avec la France, nous n'avons pas de contentieux à part le match de football» de la semaine dernière, a-t-il plaisanté après leur bref passage dans l'Hexagone.

Johann Schneider-Ammann se souvient être venu enfant, en course d'école, ainsi que pour le service militaire. Doris Leuthard découvrait ce coin de pays pour la première fois. L'occasion de voir en vrai ce Doubs auquel elle a affaire dans le cadre de son département, sur le thème de la qualité de l'eau.

A la mi-journée, les ministres ont embarqué sur un bateau pour Les Brenets. Ils sont partis à la rencontre de la population au Locle, dans le parc du Château des Monts qui abrite le Musée d'horlogerie.

«Nous comptons sur vous pour régler nos problèmes lancinants liés au trafic routier», a lancé le président de commune Denis de la Reussille sous des applaudissements nourris. Le président du Conseil d'Etat Alain Ribaux a souligné l'importance économique du canton, au 2ème rang des exportations suisses: «Les cantons les plus riches ne sont pas forcément ceux qui produisent le plus de richesses».

Les conseillers fédéraux se sont ensuite mêlés aux quelque 300 personnes venues les saluer. Tandis que Doris Leuthard était interpellée au sujet de la vignette autoroutière, Eveline Widmer-Schlumpf se faisait prendre en photo avec des citoyens.

Chaleureux Vallonniers

Au menu l'après-midi: la Vallée de la Brévine, avec dégustation de la traditionnelle torrée neuchâteloise au bord du Lac des Taillères. La journée s'est terminée par une deuxième rencontre avec la population à Môtiers, au Val-de-Travers.

Une foule beaucoup plus dense - près de 600 personnes - a accueilli très chaleureusement les ministres, avec force applaudissements. Avant même d'arriver à la Maison de l'Absinthe, inaugurée le jour même, les conseillers fédéraux se sont vu offrir des verres de fée verte par les villageois. Chants des enfants et musique jazz ont bercé cette dernière étape de la journée, avant la visite de Neuchâtel vendredi.

(ats)