Suisse

22 janvier 2017 14:26; Act: 22.01.2017 14:38 Print

Croix gammée à l'armée: la justice militaire enquête

L'armée a annoncé être en train d'identifier les soldats qui ont posé avec une croix gammée en faisant le salut nazi.

storybild
Une faute?

Une enquête a été ouverte à la suite d'une photo de soldats de l'armée suisse posant à côté d'une croix gammée dans la neige et faisant le salut hitlérien sur une place d'armes. Le cliché a été transmis au dominical alémanique SonntagsBlick.

L'armée a été informée de l'incident samedi par le journal, a dit à l'ats son porte-parole Christoph Brunner. La police militaire a entre temps entamé des investigations. La justice militaire a également ouvert une enquête, a fait savoir le porte-parole Tobias Kühne. Il s'agit de déterminer maintenant qui se trouve sur la photo et où l'incident a eu lieu. Ce n'est qu'ensuite que l'on décidera de la suite des opérations.

L'hebdomadaire alémanique écrit dans son article qu'il s'agit de la place d'armes de Wangen an der Aare (BE), ce que la police et la justice militaires ne peuvent confirmer pour le moment.

Tolérance zéro

L'armée ne tolère aucune forme d'extrémisme de même qu'aucun symbole ou geste extrémiste, a souligné M. Brunner. D'ailleurs, un service spécialisé «Extrémisme dans l'armée» a été créé en 2002 afin de sensibiliser les militaires au phénomène. En 2015, 34 cas d'extrémisme ont été signalés au sein de l'armée. Environ 60% concernent de l'extrémisme de droite, 30% de cas liés à des motifs djihadistes et 10% de l'extrémisme de gauche. Les chiffres de 2016 n'ont pas encore été publiés.

Condamnés pour un salut hitlérien

En 2007, le Tribunal militaire 2 à Yverdon-les-Bains (VD) avait condamné à 15, 25 et 40 jours-amendes avec sursis, trois militaires romands. Ils avaient tenu des propos racistes et fait le salut hitlérien lors d'une école de recrues en 2005 à Isone (TI).

(ofu/nxp/ats)