Cybersécurité

11 septembre 2019 11:16; Act: 11.09.2019 11:44 Print

«Le plus grand risque pour le système bancaire»

Le président de Credit Suisse Urs Rohner a appelé mardi soir à une action concertée pour assurer l'efficacité de la cybersécurité.

storybild

Même si toutes les précautions sont prises, il existe un risque résiduel, a admis le président de Credit Suisse Urs Rohner. (Photo: Keystone/archive)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président de Credit Suisse, Urs Rohner, a appelé à une action concertée entre acteurs publics et privés pour s'assurer que la place financière suisse soit bien armée en matière de cybersécurité.

«La cybersécurité constitue le plus grand risque pour le système financier et bancaire», a averti mardi soir M. Rohner, lors d'un débat organisé par l'Efficiency Club à Zurich. La protection de l'infrastructure de données des banques représente «un défi quotidien, qui demande une action concertée des acteurs publics et privés», a ajouté Urs Rohner, qui préside le conseil d'administration de Credit Suisse depuis 2011.

Risque résiduel

Si un cybercriminel est en mesure de pénétrer dans le coeur de l'infrastructure informatique et de bloquer le système bancaire pendant 48 heures, il risque de «provoquer un chaos», a explicité l'avocat de formation. «Il faut s'assurer avec des moyens importants que cela ne puisse pas se produire», a-t-il insisté.

Non seulement des criminels, mais également des acteurs étatiques ou semi-étatiques figurent au rang des cybercriminels tentant de pénétrer les réseaux informatiques des banques. «Il y a eu des tentatives répétées d'entrer dans les systèmes», a-t-il ajouté.

Même si toutes les précautions sont prises, il existe un risque résiduel, a admis M. Rohner. «C'est pour cela qu'il faut une coopération entre tous les acteurs de la branche en Suisse, y compris avec les acteurs publics et les exploitants de l'infrastructure comme SIX afin de garantir qu'il n'existe pas de problème systémique».

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Thomas D le 11.09.2019 13:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Information

    Mais non, le plus gros danger, pour le secteur, c'est que le peuple comprenne enfin comment tout cela fonctionne vraiment.

  • Niolu le 11.09.2019 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    Oups

    Grosse frayeur chez Oncle Picsou.

  • Just Imagine The Futur le 11.09.2019 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Big brothers f... you !

    La Cybersécurité est un problème pour tous ! Nos données sont stockées dans des pays peu fiables on est espionné suivis répertoriés analysés piratés etc etc Il suffit d'un virus qui paralyse tout le réseau Internet pour que ça soit le Chaos dans le monde entier ! Le tout Internet c'est cela le gros problème ! Plus de paiements ! plus d'argent ! Plus de journaux ! Plus de travail le etc etc

Les derniers commentaires

  • ange 0 et démon 1 le 16.09.2019 02:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'humain et la folie

    le plus grand risque pour les banques... les banquiers eux-mêmes et leurs démons

  • Ange 1 et démon 1 le 14.09.2019 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    L'humain et l'argent...

    Les plus grands risque des banques... cest les banquiers !!!

  • Lilou Calamine le 11.09.2019 22:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça doit travailler sous le chapeau MDR !

    Mais c'est pas inscrit en grosses lettres sur le Front que c'est un Cybercriminel Notoire ! Peut-être même comme tout Internaute, il donne des idées pour parer à toute attaque mais en même temps, c'est pour lui un moyen de s'assurer que personne n'a réussi à démasquer son système lol !!!

  • Dingdong le 11.09.2019 22:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Acteur, actrice et le réalisateur n'est ce pas ?

    Le bon vieux chèque à encore du chemin !

  • Brace Forimpact le 11.09.2019 17:10 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est jamais de leur faute...

    Pas besoin d'une cyber attaque pour geler les banques. Aujourd'hui, tous les secteurs financiers (obligations, bourse, monnetaire, immobilier, credit personnel, produits derives) sont dans une situation critique. La politique des banques centrales avec leur QE sans fin et des taux artificiellement bas pourrait mener soit a l'hyperinflation (l'argent ne vaut plus rien) soit vers un incident financier qui va creer un vent de panique sur les marches, obligeant les banques a fermer (un peu de cash a la maison). Dans ces cas, l'or et l'argent physique sont un moyen de proteger votre epargne.