Phénomène de saison

17 décembre 2008 07:00; Act: 16.12.2008 16:10 Print

Dans la jungle des calendriers de fin d'année

La période de fin d’année est propice à la prolifération de calendriers en tout genre. Du fameux Pirelli à celui des pompiers genevois, en passant par celui des paysans suisses, l’éventail est large mais il est très difficile de savoir combien ils rapportent exactement...

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis quelques années, les calendriers réalisés par différents associations ou sociétés connaissent un énorme succès.
Ils ne visent pas tous le même but et les éditeurs restent bien secret sur les chiffres d'affaires, bien davantage encore sur les éventuels bénéfices.

Le maître

Le calendrier Pirelli ou «The Call» est probablement le plus connu de tous. Composé avec les photos des plus belles femmes du monde, il est devenu incontournable depuis quarante ans. Les clichés sont pris par les meilleurs photographes de la planète, le New-Yorkais Peter Beard signant par exemple celui de 2009. Mais cette véritable œuvre d’art n’est distribuée qu’au compte-gouttes à une liste mondiale de VIP, revue chaque année. Seul 25000 exemplaires de l’édition 2009 seront tirés. Ce chiffre en fait une denrée rare de quelques privilégiés. Il est donc considéré comme un objet de collection pour certains. En 2007, un exemplaire de l'année 2003 a été vendu sur le site eBay pour la somme de 13'000 euros (20'000 francs).

A but lucratif

Le calendrier des paysans suisses sera lui publié pour le première fois en 2009. Il se base sur le concept de celui mettant en scène les paysannes suisses. Cette opération commerciale à succès n’est pas l’œuvre d’un organisme de l’agriculture suisse, mais l’œuvre de privés, suscitant la controverse.

Tirée à 4500 exemplaires, l’édition masculine 2009 est déjà épuisée. Il ne reste que quelques exemplaires de l’édition féminine sur les 12'000 publiés. Il est en vente sur le site internet de la société au prix de 38,5 francs (+ frais de port et emballage).

A but caritatif

Dans cette catégorie, un exemple vient immédiatement à l'esprit, celui des sapeurs-pompiers. Cette année, les pompiers de Genève ont décidé d’éditer leur premier calendrier, tiré à 250 exemplaires et vendu 25 francs. Les collaborateurs l’ont créé à titre bénévole. L’argent récolté sera dévolu au groupement sportif des pompiers.

Pour une campagne publicitaire

Outre le classique Aubade, on trouve par exemple le calendrier 2009 de Campari, tiré à 9'999 exemplaires. Mais inutile de le chercher en magasins: distribué aux partenaires et bons clients, il n'est pas en vente officielle. Réalisé pour la campagne de pub Campari, il met en valeur cette année l’actrice Jessica Alba.