Suisse

18 septembre 2018 16:01; Act: 18.09.2018 18:26 Print

Davantage de flexibilité dans les stations de ski

Bien que les cartes classiques restent majoritaires, de plus en plus d'entreprises de remontées mécaniques proposent aux clients des tarifs flexibles.

storybild

Le marché des remontées mécaniques se tourne désormais vers des tarifs flexibles pour ses clients. Exemple ici, à Saas-Fee. (Photo: Keystone/Andree-Noelle Pot)

Une faute?

Les remontées mécaniques subissent elles aussi une révolution. De plus en plus d'entreprises qui les gèrent proposent aux clients des tarifs flexibles. Bien que les cartes classiques à prix fixes restent la base du marché, certains domaines skiables les ont abandonnées.

Diversité de l'offre

De nombreuses stations proposent des produits partiellement flexibles, comme des rabais de prévente en ligne, des prix fondés sur les prévisions météo ou différents selon la haute ou la baisse saison.

Certaines entreprises ont opté pour une tarification complètement flexible. C'est le cas notamment de Skiarena Andermatt-Sedrun (UR), de Zermatt (VS) et des domaines de la région de Saint-Moritz (GR), relève Remontées mécaniques suisses (RMS) mardi dans un communiqué.

Les commentaires sur l'évolution du niveau des prix, qui se fondent sur les cartes à un ou plusieurs jours, perdent par conséquent en pertinence. Les offres flexibles qui s'appuient sur la demande permettent de promouvoir de manière ciblée les journées avec moins de skieurs attendus, note RMS.

Le niveau des prix des forfaits un et six jours augmente de 1,3% en moyenne cet hiver, selon une enquête menée par RMS auprès d'une cinquantaine de grands, moyens et petits domaines skiables. Une entreprise sur deux ne modifie cependant pas ses prix et l'une des sociétés contactées les diminue même.

Abonnements dégriffés

En ce qui concerne les abonnements de saison, la nouvelle tendance des prix bas semble se confirmer. Pour son deuxième hiver, cinq domaines skiables ont rejoint le Magic Pass romand, pour un total de 30 stations.

Le Top4-Skipass des quatre plus gros domaines skiables de l'Oberland bernois et la Wintercard de Saas-Fee (VS) sont deux autres exemples. Il est encore impossible de dire si ces offres à bas prix sont un succès ou un échec, estime Remontées mécaniques suisses.

La réponse dépendra notamment des habitués qui s'offraient jusqu'ici une semaine de vacances de ski par année et qui fréquenteront désormais peut-être davantage les pistes grâce à l'abonnement de saison, explique l'association.

(nxp/ats)