Confédération

16 mai 2012 15:12; Act: 16.05.2012 15:27 Print

Davantage de personnel pour la sécurité

Le service spécialisé de la Chancellerie fédérale chargé des contrôles de sécurité pour les cadres supérieurs de la Confédération va doubler ses effectifs.

Une faute?

Le Conseil fédéral a pris connaissance mercredi de la création de deux postes supplémentaires.

La Chancellerie fédérale suit ainsi une recommandation émise par l'ancien juge fédéral Arthur Aeschlimann, chargé d'examiner les activités de ce service. La principale critique concerne le personnel. Les ressources à disposition reposent sur un nombre hypothétique de 75 contrôles par an. Or le nombre réel de demandes a été deux fois supérieur.

Les contrôles de sécurité visent à passer au crible la vie des candidats à de hauts postes de l'administration, pour éviter des mauvaises surprises. Ces évaluations avaient fait beaucoup parler d'elles dans le cadre de l'affaire Nef. Le contrôle de l'ex-chef de l'armée Roland Nef, qui avait finalement démissionné, avait été mené après sa nomination.

Depuis avril 2011, les évaluations ne sont plus menées par une unité du Département fédéral de la défense mais au sein de la Chancellerie. En réaction à des critiques émises à l'encontre des auditions, cette dernière s'est tournée en janvier vers Arthur Aeschlimann.

Correct

Dans son son expertise, il conclut que le service spécialisé s'acquitte correctement de ses tâches. Un déroulement uniforme et formellement correct des procédures est garanti ainsi que, dans toute la mesure du possible, le respect des droits de participation des personnes concernées.

Certains contrôles étaient toutefois disproportionnés sur certains points (par exemple, enquête plus poussée sur la base de l'entretien d'une relation hors mariage connue et abandonnée entretemps).

L'ancien juge recommande, outre une hausse du personnel, une exécution systématique des examens avant la nomination du cadre par le Conseil fédéral, des améliorations de la communication interne de la Confédération sur les activités du service et des améliorations ponctuelles de l'audition.

(ats)