Suisse

03 juillet 2014 12:22; Act: 03.07.2014 12:26 Print

Davantage de subventions pour l'élevage de bisons

La Confédération devrait davantage soutenir financièrement l'élevage de ces bovins en Suisse.

Une faute?

Le Conseil fédéral est prêt à délier les cordons de la bourse. Mais il ne veut pas aller aussi loin que le demandent des parlementaires de droite comme de gauche.

Dans une motion, soutenue par 26 autres conseillers nationaux issus de presque tous les partis représentés sous la Coupole, Céline Amaudruz (UDC/GE) estime que les éleveurs de bisons font preuve d'originalité et de persévérance mais ne bénéficient pas du soutien attendu. Un tel élevage devrait être traité comme celui de tout autre bovin.

Dans sa réponse publiée jeudi, le Conseil fédéral se dit prêt à accroître les subventions. Il va mettre en consultation un projet visant à revoir au bénéfice des bisons la charge minimale de bétail à atteindre sur les prairies et les paysages pour bénéficier des contributions liées à la sécurité de l'approvisionnement et à la production de viande basée sur les herbages.

Le gouvernement est aussi prêt à octroyer des versements pour sorties régulières en plein air. Mais il pose une condition: fixer des exigences pour la garde des bisons allant au-delà de celles de la législation sur la protection des animaux. La branche va élaborer des propositions dans ce sens.

Le Conseil fédéral refuse d'aller plus loin. Il s'oppose au versement de contributions de mise à l'alpage et d'estivage. La garde de bisons dans des enclos clôturés limite considérablement le libre accès aux pâturages de la région d'estivage.

Et l'installation d'enclos fermés permanents suscite des réserves du point de vue de l'aménagement du territoire. Pas question non plus de prévoir des contributions pour systèmes de stabulation particulièrement respectueux des animaux car la garde en étable de bisons n'étant pas autorisée.

(ats)