Rebuts de tir

24 avril 2019 14:31; Act: 25.04.2019 06:33 Print

De plus en plus de ratés de munitions éliminés

L'armée suisse a détruit davantage de rebuts de tir l'an dernier. Surtout de munitions.

storybild

Un obus de lancement 68 sur un glacier (Photo: @armée suisse)

Une faute?

Suite à 631 signalements, la Centrale d'annonce des ratés a éliminé 352 ratés. La grande majorité correspond à des rebuts de munitions. Ces derniers ont constitué 1392 objets. Les autres objets (384) étaient des munitions, a communiqué mercredi le Département fédéral de la défense.

Le nombre d'annonces est resté plus ou moins stable au cours des dernières années tandis que le nombre des ratés éliminés a augmenté en 2017 et 2018. Selon les autorités, cela peut s'expliquer notamment par des températures plus clémentes favorisant des activités de plein air et de découvertes de munitions. La fonte des glaciers a aussi pu faire apparaître plus de restes de munitions.

Les cantons de Berne, des Grisons, de Saint-Gall et du Valais ont été les plus prompts à contacter la Centrale d'annonce des ratés. Près de trois quarts des annonces (78%) provenaient de civils.

100 francs de récompense

En cas de découverte d'un objet suspect, il ne faut en aucun cas le toucher, mais en marquer l'emplacement et appeler la police (117) ou remplir le formulaire ad hoc sur le site www.armee.ch/munitions.Il est aussi possible d'utiliser l'application gratuite «annonce ratés» à télécharger sur son téléphone portable.

Un particulier peut recevoir une prime allant jusqu'à 100 francs si son annonce permet d'éviter un accident. En 2018, 9650 francs ont été versés à cette fin.

La Centrale d'annonce des ratés participe aussi à des campagnes régulières de nettoyage des places de tir et des zones de buts de l'armée suisse. En 2018, quatre campagnes ont permis d'évacuer 33 tonnes de rebuts de munitions et d'éliminer 66 ratés.

(nxp/ats)