Suisse

21 septembre 2018 10:06; Act: 21.09.2018 12:46 Print

Défense aérienne: le projet du Conseil fédéral divise

Dans un projet d'arrêté, le Conseil Fédéral divise en voulant lier l'achat d'un avion de combat au renouvellement de la défense sol-air.

storybild

Un avion militaire F/A-18 des Forces aériennes de l'armée suisse. (Photo: Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Sur ce sujet
Une faute?

Le projet d'arrêté du Conseil fédéral pour renouveler la défense aérienne de la Suisse divise. L'idée de soumettre l'achat d'un avion de combat au peuple est plébiscitée. Mais celle de lier dans un même paquet référendaire cet achat avec le renouvellement de la défense sol-air est vue comme une erreur par certains.

L'achat d'un nouveau système de défense sol-air n'est pas contesté - sauf par le PS qui le juge dangereux - contrairement à l'acquisition d'avions de combat, constatent le PLR et le PDC à l'issue de la consultation qui se termine samedi. Il peut être développé dans le cadre du programme d'armement ordinaire.

Deux projets liés

Il aurait donc été préférable de séparer formellement les deux sujets, même s'il sont liés stratégiquement. Pour le PDC, tout le paquet risque d'être rejeté.

Politiquement, il est compréhensible que l'achat d'un nouvel avion soit soumis à référendum, même si les acquisitions militaires ne le sont en principe pas, vu que le peuple a déjà pu se prononcer sur les deux précédentes achats. Un avis partagé par plusieurs cantons.

En liant les deux sujets, le Conseil fédéral ouvre la voie à des référendums financiers sélectifs pour des projets d'armement, mettent en garde le PDC et le PLR. Les deux partis rejettent par conséquent le projet d'arrêté.

L'UDC veut plus de moyens

Les Verts et le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) sont également opposés à l'idée de lier achat d'un avion et défense sol-air dans le même paquet.

Mais surtout, ils trouvent problématique que le Conseil fédéral réclame plusieurs milliards pour l'achat de matériel dont on ne connaît ni le type, ni la quantité ni le coût. Et cela quatre ans après que les citoyens ont refusé l'achat d'avions Gripen pour 3,1 milliards.

Pour le PS, les 8 milliards prévus sont bien trop élevés. La moitié de cette somme suffirait à assurer la sécurité aérienne. Pour le camp rose-vert, la Suisse peut assurer sa sécurité aérienne en prolongeant la durée d'utilisation de 12 F/A 18. A l'instar du PS, le GSSA regrette que l'achat d'avions de combat légers, moins chers, n'ait pas été envisagé.

A l'inverse, l'UDC estime que les 8 milliards ne sont pas suffisants et réclame au moins 900 millions par an durant dix ans. Pour l'Association de politique de sécurité et de science militaire, au moins 9 milliards de francs sont nécessaires. Les Verts libéraux approuvent quant à eux aussi bien le budget fixé que la procédure choisie.

Affaires compensatoires

La Société suisse des officiers (SSO), la faîtière de l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux Swissmem et l'Association de politique de sécurité et de science militaire soutiennent l'exigence faite aux fournisseurs étrangers retenus de compenser intégralement la valeur contractuelle par des affaires compensatoires en Suisse.

Le maintien voire le développement de technologies de pointe liées à la défense en Suisse sont essentiels, estiment la SSO et Swissmem. Cette dernière insiste pour que les fournisseurs étrangers aient l'obligation de fournir des marchés en Suisse à des entreprises en lien avec la sécurité à hauteur d'au moins 60%.

Pour le PDC, cette clause bride trop la marge de négociation. Il demande donc sa suppression. Ces affaires renchérissent les achats prévus sans apporter de bénéfices, estime le PS.

Intérêt de ces investissements

Pour l'Union syndicale suisse (USS), les investissements pour un avion de combat seraient plus utiles ailleurs. Par exemple pour financer l'AVS ou le système de santé. En matière sécuritaire, elle encourage le Conseil fédéral à chercher la coopération avec les Etats voisins en matière de cybersécurité.

Plusieurs cantons soulignent en revanche le rôle de la défense aérienne pour garantir la sécurité lors de conférences internationales.

L'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN) soutient le projet d'arrêté. Elle demande toutefois que la neutralité soit respectée et prime sur tout avantage économique. Berne ne devrait ainsi pas conclure d'accords d'armement avec des Etats qui ne respectent pas l'indépendance de la Suisse, selon l'ASIN.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Spodub le 21.09.2018 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive larmée

    Mais achetons les deux je comprend pas pourquoi faut il toujours fair un cirque pareille on vient bête fou chez nous ? il faut des avions et défense sol air en même temps logique on attend quoi les Russe font des manuvrent militaires monstre ces jours ils convient les chinois vous Lisé pas la presse ces deux sarme à outrance depuis des années et nous BIZOUNOURS il faut ce réveiller vous voyer rien venir vous de la gauche pas le social et les réfugié de tous bord qui vont nous aider ils nous plombe payons pour une armée forte au moins je sais ou vont mes impôts et cest utile au moins ça

  • Steven Cigale le 21.09.2018 19:18 Report dénoncer ce commentaire

    Au ruclon !

    Canons DCA des années 60 / missiles des années 70 et 80 / dernière série de Tiger achetée en 1982 / série de F/A-18 en 1994 = même modernisés 2-3 x, y faudrait quand même voir pour investir un peu.

  • Daniel pragmatique le 21.09.2018 22:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tous stratèges

    Je suis contre le fait que l on consulte le peuple pour l achat de matériel militaire. C est ridicule je savais que chaque suisse nait soldat, mais cela fait pas de chaque citoyen un expert en géopolitique et en stratégie. Les avions et la défense sol-air ont une mission commune : La maîtrise de notre espace aérien. Donc on laisse faire ceux qui savent même si cela peut être contestable. Je rappelle que la commission militaire du conseil national est assez critique en général et est composée délus. on pourrait aussi choisir les voitures des conseillers fédéraux ?

Les derniers commentaires

  • Spirou le 22.09.2018 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe comme référence ....

    Tous les pays de l'Europe, l'exemple souvent utilisé par les détracteurs de notre défense nationale, augmente leur budget pour leur défense. Le but étant d'atteindre les 2% de leur PIB, exigence mise en place par l'Europe ( aujourd'hui la Suisse c'es 0,86 de son PIB) .... Donc pour réglementer les armes on prend la référence de l'Europe et pour notre décence pas ?????

  • Daniel pragmatique le 21.09.2018 22:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tous stratèges

    Je suis contre le fait que l on consulte le peuple pour l achat de matériel militaire. C est ridicule je savais que chaque suisse nait soldat, mais cela fait pas de chaque citoyen un expert en géopolitique et en stratégie. Les avions et la défense sol-air ont une mission commune : La maîtrise de notre espace aérien. Donc on laisse faire ceux qui savent même si cela peut être contestable. Je rappelle que la commission militaire du conseil national est assez critique en général et est composée délus. on pourrait aussi choisir les voitures des conseillers fédéraux ?

  • Guy Progin le 21.09.2018 20:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    AVS

    Un avion à 10 balles !!!!! Comme pour lAVS

  • Steven Cigale le 21.09.2018 19:18 Report dénoncer ce commentaire

    Au ruclon !

    Canons DCA des années 60 / missiles des années 70 et 80 / dernière série de Tiger achetée en 1982 / série de F/A-18 en 1994 = même modernisés 2-3 x, y faudrait quand même voir pour investir un peu.

  • Alexvalais le 21.09.2018 18:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive la bd

    Un vote ces un vote surtout quand larmée suisse défend le pays de 9:00 à 17:00 voir Astérix chez les bretons ces la Suisse daujourdhui

    • bob le 21.09.2018 20:00 Report dénoncer ce commentaire

      vieux dossier

      Mais c'est finit ça... C'est 24/24 maintenant et depuis un moment...