Suisse

22 octobre 2019 12:37; Act: 22.10.2019 12:48 Print

Demandes d'asile en baisse depuis janvier

Plus de 10'000 requérants ont demandé l'asile depuis le début de l'année, soit moins qu'en 2018.

storybild

Les principaux pays de provenance sont l'Érythrée, l'Afghanistan, la Turquie, la Syrie et l'Algérie. (Photo: Keystone)

Une faute?

Depuis janvier, 10'719 demandes d'asile ont été déposées en Suisse, soit 6,7% de moins qu'un an auparavant. Elles sont légèrement en hausse au troisième trimestre ( 0,7%) avec 3690 demandes.

Pour le mois de septembre, la hausse est de 9,1% en comparaison avec 2018. 1197 demandes ont été enregistrées, précise mardi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Ce dernier a traité en septembre 1709 demandes d'asile en première instance. 246 ont abouti à une décision de non-entrée en matière (dont 203 sur la base de l'accord de Dublin), 497 à l'octroi de l'asile et 447 à l'admission provisoire. Le nombre de cas en suspens en première instance s'élève à 9502.

Pendant le mois de septembre, 504 personnes ont en outre quitté la Suisse ou ont été rapatriées. La Confédération a demandé la prise en charge de 422 requérants à d'autres États Dublin, et 134 ont été transférés dans l'État compétent. La Suisse a quant à elle reçu 413 demandes de prise en charge émanant d'autres États Dublin, et accueilli 85 personnes.

En septembre toujours, les principaux pays de provenance des requérants ayant demandé l'asile en Suisse ont été l'Érythrée (269 demandes ; 46), l'Afghanistan (163 demandes ; 36), la Turquie (121; -65), la Syrie (83; -16) et l'Algérie (79 ; 5).

Programme de réinstallation

Dans le cadre du programme de réinstallation de réfugiés mené sous l'égide du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), la Suisse prévoit d'accueillir cette année jusqu'à 800 personnes particulièrement vulnérables provenant surtout de la région du conflit syrien. 374 personnes sont arrivées de janvier à fin septembre.

(nxp/ats)