Tessin

13 avril 2017 15:48; Act: 13.04.2017 15:57 Print

Députée condamnée pour avoir accueilli des réfugiés

Une députée tessinoise a été reconnue coupable d'infraction de la loi sur les étrangers. Elle devra payer une amende.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La députée socialiste au Grand conseil tessinois Lisa Bosia Mirra a enfreint la loi sur les étrangers. Elle est condamnée à une peine pécuniaire de 80 jours-amende avec sursis pour avoir facilité l'entrée irrégulière en Suisse de migrants.

Mme Bosia Mirra a également écopé d'une amende et devra s'acquitter des frais de justice. L'enquête a révélé que la députée avait facilité l'entrée illégale à au moins neuf reprises entre août et septembre 2016, a indiqué jeudi le Ministère public du canton dans un communiqué.

La députée et un complice avaient été arrêtés par les gardes-frontière le 1er septembre. La fondatrice de l'ONG d'aide aux réfugiés «Firdaus» Lisa Bosia Mirra avait accueilli quatre mineurs d'origine africaine à la frontière. Ils avaient ensuite été conduits sur le sol suisse par un Bernois de 53 ans au volant d'une camionnette.

Soutien

«Cet acte d'accusation ne tient pas compte des motivations humanitaires de Mme Bosia Mirra», réagit le Movimento per il socialismo (MPS). Ses actions et activités représentent la «réponse adéquate et nécessaire dans un contexte où les droits de ceux qui cherchent à sauver leur vie sont bafoués». Le MPS apporte son soutien à la députée tessinoise.

En février, elle avait reçu le Prix «Alpes ouvertes» pour son engagement dans l'aide aux réfugiés. L'été dernier, des centaines de réfugiés africains avaient campé dans un parc de Côme (I). Lisa Bosia Mirra, aidée par les bénévoles de son «Associazione Firdaus», leur a apporté régulièrement des repas, a documenté les refoulements et accompagné les migrants à la frontière italo-suisse.

(nxp/ats)