Suisse

19 août 2018 10:48; Act: 19.08.2018 10:57 Print

L'armée doit faire face aux événements naturels

L'armée suisse est de plus en plus sollicitée à cause du changement climatique, selon Guy Parmelin.

Sur ce sujet
Une faute?

L'armée suisse ressent les conséquences du changement climatique. Le ministre de la Défense Guy Parmelin a fait savoir, dans la «NZZ am Sonntag», que l'armée était de plus en plus sollicitée en raison de sécheresses, glissements de terrain et incendies de forêt.

Cet été, par exemple, l'armée de l'air a effectué de nombreuses missions pour fournir de l'eau aux vaches d'alpage. Pour le Vaudois, il est évident que la Suisse doit renforcer ses capacités pour faire face aux phénomènes naturels.

D'ici la fin de l'année, il veut clarifier avec les cantons la question de savoir si l'armée dispose des ressources appropriées et la manière dont la coopération peut être améliorée, dans des situations telles que Bondo a connues avec les éboulements.

Des canadairs en Suisse

Il suggère que l'armée se procure des canadairs, comme en dispose de nombreux pays pour lutter contre les incendies de forêt. «Peut-être que cela pourrait être un investissement judicieux compte tenu de la sécheresse», a lancé Guy Parmelin.

Le ministre présente également l'idée d'un pool entre la Suisse et plusieurs autres pays. Tous les Etats participants y partageraient leurs ressources pour les cas d'urgence. Cela s'accompagnerait évidemment d'un mécanisme de partage des coûts.

L'armée suisse est bien équipée. Mais pour le conseiller fédéral, il semble également clair que «nous devrions renforcer notre capacité à faire face aux événements naturels».

(nxp/ats)