Sondage

26 février 2019 07:00; Act: 26.02.2019 07:04 Print

Des efforts pour ceux qui concilient famille et boulot

L’étude Vimentis se penche sur l’avenir de la Suisse. L’aide aux jeunes parents est plébiscitée chez les Romands.

Une faute?

L’association Vimentis a pris pour la quinzième fois le pouls des préoccupations de la population helvétique sur son avenir. Ce sont 20 963 personnes qui ont pris part à un sondage en ligne sur des sujets comme la santé, la politique familiale, les relations avec l’UE et l’ambiance générale en Suisse.

Concilier boulot et famille

Une majorité de 58% des sondés est d’avis que la Suisse ne dispose pas des conditions nécessaires pour concilier vie professionnelle et vie familiale. Une nette majorité des personnes (64%) est favorable à une réduction des charges de travail après un congé maternité. Les Romands plébiscitent cette mesure. Ils sont même 75% à l’approuver dans le canton de Genève.

Oui aux accords bilatéraux

Près de 54% des personnes ayant pris part à l’enquête sont favorables à la poursuite du développement des accords bilatéraux. Et 64% des sondés ne veulent pas que la Suisse assouplisse les mesures d’accompagnement visant à protéger les salaires.

Contents de la politique

La satisfaction à l’égard de la politique suisse a légèrement augmenté par rapport à 2017, avec 38% de personnes satisfaites ou plutôt satisfaites. Reste que 42% des répondants ne sont pas contents. Des efforts devraient être faits en ce qui concerne la politique d’asile.

Préoccupés par la santé

Le domaine des soins déchaîne les passions. Près de 85% des sondés soutiennent l’introduction d’un frein aux coûts, mais 44% ne veulent pas limiter le catalogue des prestations remboursées.

(jbm)