Assurance maladie

30 août 2018 15:15; Act: 30.08.2018 15:39 Print

Des élus pour la déduction fiscale des primes

Il faut soulager la classe moyenne grâce à la déduction fiscale des primes de l'assurance maladie, lance l'UDC Alfred Heer. Cent conseiller nationaux soutiennent sa motion.

storybild

Alfred Heer (UDC/ZH) (Photo: Keystone/archives)

Sur ce sujet
Une faute?

La classe moyenne doit être soulagée grâce à la déduction fiscale des primes de l'assurance maladie obligatoire. Le Conseil fédéral a beau répéter son opposition à cette mesure, le Parlement pourrait bien lui forcer la main cette fois-ci grâce à une nouvelle motion.

Injustice à combattre

Cent conseillers nationaux de tous les partis de droite soutiennent le texte d'Alfred Heer (UDC/ZH). Il est injuste que certaines personnes aient droit à des réductions de primes et d'autres non, d'autant que ces dernières paient davantage d'impôts que les premières. Cette injustice peut être combattue en instaurant une réduction des primes dans l'impôt fédéral direct, défend le motionnaire.

La hausse persistante des primes constitue une charge pour de nombreux ménages, reconnaît le gouvernement dans sa réponse publiée jeudi sur Internet. Ces dernières années, sept interventions parlementaires ont demandé une hausse de la déduction fiscale, mais cela ne permettrait pas d'alléger la charge des ménages les plus touchés, défend toujours le gouvernement.

Riches déchargés

En raison de la progressivité de l'impôt, ce sont principalement les classes de revenus supérieures qui seraient avantagées par un relèvement de la déduction des primes maladie. Les effets de redistribution ne profiteraient pas à la classe moyenne.

Si la déduction forfaitaire passait de 1700 à 4200 francs pour une personne seule et de 3500 à 8400 francs pour les couples mariés, l'allègement maximal de la charge fiscale ne serait atteint qu'à partir d'un revenu global de 210'000 francs. Un couple marié ayant deux enfants économiserait 637 francs d'impôt fédéral direct et une personne seule, 330 francs. Cet allègement concernerait moins de 5 % des contribuables.

L'augmentation des déductions alimenterait en outre la hausse des coûts de la santé car elle inciterait davantage de gens à choisir une franchise basse. Les assurés participeraient ainsi moins à leurs frais de traitement et auraient tendance à recourir à davantage de prestations.

Centaines de millions

La Confédération perdrait par ailleurs des centaines de millions de francs de recettes fiscales par an (600 millions avec l'exemple donné). Selon le système choisi, une compensation par des augmentations fiscales ou des diminutions des dépenses risquerait de se faire au détriment des contribuables que la motion veut soulager.

Pour le gouvernement, il vaut mieux juguler en priorité la hausse des coûts de la santé. Un premier paquet de mesures seront mises en consultation cet automne, précise le Conseil fédéral.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pepette le 30.08.2018 15:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pfff

    Ce nest pas de lIFD quil faut déduire intégralement ses primes mais des impôts communaux et cantonaux !!!!

  • Spirou le 30.08.2018 15:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et la gauche fait quoi ....

    Tiens seulement la droite soutient cette mesure envers la classe moyenne !!! Au fait Levrat et sa bande ne font pas grand chose pour cette classe moyenne qui remplit son arrosoir sociale ...

  • PF le 30.08.2018 16:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On en voit que la couleur

    Il serait logique et équitable de pouvoir déduire des revenus toutes les charges obligatoires lorsque elles sont acquittées. Au même titre que les primes d'assurance maladie, c'est surtout les impôts payés que l'on devrait pouvoir déduire. Cela récompenserait ceux qui les payent et amènerait à un calcul plus juste du revenu effectif. Car les impôts sont de l'argent dont on a vraiment pas pu bénéficier. Les revenus réels devraient êtres calculés sur la base de l'argent dont on dispose, charges obligatoire acquittées déduites.

Les derniers commentaires

  • Bonhomme le 01.09.2018 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Indépendance des déductions

    Les taxes et le prix sacs poubelles sont indépendants du revenu. Les primes des caisses maladie sont indépendantes du revenu. Il faut donc des déductions indépendants du revenu, soit un crédit dimpôts. Les gros revenus ne sont alors pas avantagés par rapport aux revenus plus faibles. Credit légèrement inférieur à la prime cantonale la plus basse. Il faut encourager les gens à choisir une peine basse.

    • pupuce le 02.09.2018 08:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bonhomme

      rien compris !

  • Hélène le 31.08.2018 11:35 Report dénoncer ce commentaire

    On les paie pour rien dire...

    Comme d'habitude, on nous prend pour des abrutis. La classe moyenne gagne environ chf. 120000.--/an et même moins...donc la droite peut garder son idée de génie.

    • Spirou le 31.08.2018 13:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Hélène

      On attend toujours les fabuleuses idées de la gauche ... Car jusqu'à présent la classe moyenne passait à la caisse ... Car les petits revenus ( je ne les méprise pas ) ont des subventions et peu d'impôts !

  • Claude Piguet le 31.08.2018 10:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y en a assez

    On doit sortir dans la rue et manifester notre mécontentement comme en Argentine et après on verra le résultat Marre de se faire tondre

  • Gilbert Bouchey le 31.08.2018 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rétablir les subventions

    Pourquoi l'état à supprimer les subventions qu'il donnait aux cantons , ce qui permettait de maintenir les primes à un niveau plus raisonnable , le mieux serait de les rétablir.

  • zigouille le 31.08.2018 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo

    Enfin un Conseiller National intelligent ! La déduction fiscale des primes devraient se faire déjà depuis longtemps ! Un bon coup de pouce à tous n'est-ce pas Mr.Broulis, une déduction juste et sérieuse !