Votations du 19 mai

25 avril 2019 08:49; Act: 25.04.2019 08:49 Print

Des femmes éclipsent les fusils pour convaincre

par Yannick Weber - Les affiches du comité contre la révision de la loi sur les armes montrent un grand nombre de femmes. Un expert en communication les décrypte.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

A en croire le comité opposé à la directive sur les armes, soumise au vote le 19 mai, le milieu du tir est tout sauf un monde d'hommes. Sur son site, un dossier comporte 16 affiches de campagne différentes: 12 présentent des femmes, et seulement 4 des hommes. Leur représentation y est bien différenciée. Deux des hommes tiennent une arme de collection; la plupart des femmes des fusils plus modernes. Un homme porte un petit chien attendrissant sur les genoux, un autre est habillé en tireur sportif; alors que les femmes ne se parent que de peu d'artifices, laissant plus de place à l'arme.

Effacer la guerre

Pour Michael Kamm, directeur de l'agence de communication Trio, la stratégie est claire. Il s'agit «d'associer les valeurs de douceur et d’esthétisme, généralement attribuées aux femmes, à cette thématique de vote pour en effacer les aspects de guerre et de violence.»

«Il n'y a pas de stratégie délibérée derrière ces images. Nous avons simplement pris conscience qu'il y a de plus en plus de femmes amateurs de tir ou de sports extrêmes qui conquièrent les dernières parcelles de liberté et avons voulu souligner cette tendance», conteste Robin Udry, secrétaire général de ProTell et membre du comité. Quant à la connotation liée aux armes de guerre, le but ne serait pas de la cacher. «Celle-ci n'existe tout simplement pas en Suisse», ajoute-t-il.

Aide féminine spontanée

Pourtant, des éléments trahissent une représentation bien différente des genres. «Le détail qui tue, si j’ose dire: tous les sujets masculins sont appelés par leur nom complet, tandis que la très grande majorité des sujets féminins ne sont appelés que par leur prénom. Une preuve de paternalisme, oubliée par l’émetteur?» remarque Michael Kamm.

Le but serait paradoxalement de parler le moins possible des armes... pour convaincre de ne pas les restreindre. «Ce qui frappe, c’est la surcharge de messages symboliques et de textes qui finalement effacent le contenu même de la votation et relèguent l’arme quasi en tant qu’objet du quotidien», note le publicitaire.

Robin Udry, lui, dément toute intention stratégique maladroite: «Ce sont des femmes qui sont spontanément venues chez nous pour nous demander comment elles pouvaient nous aider pour la campagne», affirme-t-il. Le choix de les représenter massivement sur les affiches semble en tout cas porter ses fruits. Selon le 2ème sondage Tamedia, l'opposition des femmes à la loi a augmenté, bien que légèrement. Celle des hommes, par contre, tend à diminuer.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chris Kyle le 25.04.2019 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Balayer devant sa porte...

    les armes ne sont pas un problème en Suisse, c'est une question de mentalité... et quoi qu'il en soit les rares personnes qui en veulent pour de mauvaises raisons ne passeront jamais par la voie légale pour s'en procurer.

  • corinne le 25.04.2019 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    libres

    ne vous laissez pas dicter vos choix par Bruxelles. Voter non

  • Citoyen suisse le 25.04.2019 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    Votez NON pour les armes

    Gardez votre liberté en votant NON pour les armes. C'est dans nos gènes. Ne pas céder devant UE. On nous a promis apocalypse en votant non à UE il en à était tout autre.

Les derniers commentaires

  • Âne Rhylle le 26.04.2019 07:52 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut rien changer

    Je dois comprendre que toutes les personnes en faveur du non transportent une arme avec elle pour se défendre. C'est le western ici et je ne le savais pas ( hier soir au saloon...). Aucun des arguments en faveur d'une soit-disante liberté, d'auto-défense de tradition tient la route. Car cela ne représente pas un futur de paix, d'humanité mais le reste peu reluisant d'affrontements. Et ces jouets ne servent à rien contre le terrorisme. La solution est dans l'éducation, à la canalisations des violences. C'est un job de police et d'un nouveau sens militaire qui n'existe pas ici vu les coutumes.

    • Herbien Jean-Philippe le 26.04.2019 11:53 Report dénoncer ce commentaire

      @Âne Rhylle

      Le fait que vous refusiez les arguments avancés par les partisans du NON, sans être en mesure de démontrer en quoi lesdits arguments sont erronés, ne donne aucun crédit à votre message.

    • T. Riste le 26.04.2019 17:31 Report dénoncer ce commentaire

      @herbien

      Pas erronés, mais sans valeur de nos jours. Coutumes ancestrales ayant leur place dans l'histoire et les musées. Et l'argument de autodéfense ne tient. C'est dans le texte.

  • Guy Yaumme Tell le 26.04.2019 00:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arguments

    Les arguments sont simples pour le Oui. 1-aucun changement pour les militaires en fonction. 2-aucun changement pour les tireurs sportifs. 3-l'Europe fait une exception suisse sur la loi sur les armes de guerre. 4-les armes de guerres devront avoir une autorisation pour être vendus ou légués. 5-une simple déclaration suffira à garder vos armes déjà acquises. Donc aucune interférence de l'EU chez nous mais une grande importance de Schengen qui nous permet de renvoyer les migrants dans les pays qui les ont vu demander leur asile. Voilà des arguments :)

    • Laurent T le 26.04.2019 07:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Guy Yaumme Tell

      1. Faux: arme de service inaliénable et intransmissible par héritage. 2. Faux: les fass 57 & 90 (env 80% des tireurs sportifs) sont de facto interdits. Prouver que l on tire dans une société etc. N'est que une mesure provisoire, l Europe le dit clairement (europa.eu, m. Juncker) ce n est qu'un jalon, nous voulions aller bcp plus loin. Et ce sera fait dans 5 ans via article 17 de la directive. 3. L EU fait un cadeau aussi à l Italie et la Tchéquie ? La législation actuelle est très bien, tout ce cirque n est que la première partie de ce plan. Ce n'est pas moi qui le dit m, c'est l EU.

    • toyet le 26.04.2019 07:20 Report dénoncer ce commentaire

      Propaganda bruxelloises

      S'il y a aucun changement pourquoi changer la loi, ah les petits mensonges ......

    • claude le 26.04.2019 07:29 Report dénoncer ce commentaire

      pas convaincu

      donc ce que vous êtes en train de dire c'est que cette loi ne changera rien....alors pourquoi voter oui a une loi qui n'améliore en rien la sécurité des citoyens, qui ne fera pas baisser le terrorisme etc....

    • Basile le 26.04.2019 09:51 Report dénoncer ce commentaire

      Aucun changements ? Faux !

      L'arme d'ordonnance deviendrait interdite, le militaire à la fin de son service ne pourra ni la transmettre via héritage et elle devient inaliénable. Aucun changement ? Une grande partie des tireurs suisses utilisent un 57 ou un 90, qui seront interdits. Vous seriez donc sous autorisation spéciale "détenteur" et non plus propriétaire (car pas de propriété sur qq chose d'interdit). Aucun changement ? Le CF cache volontairement l'article 17, qui prévoit les durcissements futurs de manière unilatérale. l'EU est clair sur son site Europa.eu, c'est le premier "jalon" vers une interdiction complète.

  • Roger le 25.04.2019 23:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des arguments svp

    La campagne de votations est lancée et je constate qu'il n'y a absolument aucun argument pour cette directive en dehors d'une idéologie de gauche et d'une totale méconnaissance du sujet. J'invite les partisans à m'expliquer comment cette directive va atteindre son but, à savoir combattre le terrorisme.

  • Âne Onyme le 25.04.2019 22:22 Report dénoncer ce commentaire

    Votation du 16 mai

    On ne touche pas à notre liberté. On nous libère de la dangerosité. C'est super cette votation. Concernant ces dames sans fusil alors que c'est en faveur des armes induisent visuellement en erreur le message qui semble dire plus aucune arme merci... pu alors c'est un signe très employé durant la dernière guerre... le message est troublant...

  • Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! le 25.04.2019 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui!

    Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui! Oui!

    • Âne Rhylle le 25.04.2019 22:30 Report dénoncer ce commentaire

      Comprends pas

      Quoi ? C'est le seul argument ?

    • trotro le 26.04.2019 03:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Âne Rhylle

      En fait, j'avais posté quelque chose de plus élaboré (notamment à propos de la pub des opposants impartialement placée au milieu de l'article) , mais ça n'a pas été publié... Dommage