Berne

22 juin 2014 21:24; Act: 22.06.2014 21:30 Print

Des initiatives plus difficiles à faire passer

par Jean-Bernard Mani - Un groupe de réflexion planche en secret sur des changements du système politique suisse. Tollé.

storybild

Pour quune initiative aboutisse, il faut aujourdhui 100000 paraphes. (Photo: Keystone)

Une faute?

La Chancellerie fédérale a mandaté une équipe de quinze personnes, dont les noms ne sont pas divulgués, pour se pencher sur une réforme du système politique helvétique. Sous le nom de Democrazia Vivainta, comme le révèle la «SonntagsZeitung», ce groupe propose par exemple une augmentation du nombre de signatures nécessaires pour qu’une initiative soit validée ou encore un temps raccourci pour réunir ces paraphes.

Des pistes différentes

Du côté du Parlement, les commissions des institutions politiques du Conseil des Etats et du National mènent actuellement un débat similaire. Mais sans avoir connaissance de Democrazia Vivainta et de ses conclusions. Pour Cesla Amarelle, conseillère nationale (PS/VD) et présidente de la Commission des institutions politiques du National, «la voie que semble suivre le groupe de réflexion n’est pas celle voulue par la commission. Lors de notre réunion le 12 août prochain, nous allons demander au Conseil fédéral d’en savoir plus sur l’option suivie par Democrazia Vivainta. Pour nous, une option juridique serait préférable.»

Un procédé indigne

La même commission, mais du Conseil des Etats, siège aujourd’hui et demain. Sa présidente, Verena Diener, déclare: «Il serait souhaitable que nous sachions à quelles conclusions ces experts sont arrivés.» Membre de la commission et président du PLR, Philipp Müller s’insurge quant au procédé: «Il est indigne de la démocratie qu’un petit groupe échafaude en secret de tels plans douteux.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marcelle Ratafia le 22.06.2014 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Décidément

    Je ne peux pas voter mais je trouve que c'est se moquer du monde. Faire ce petit coup en sous-matin est malsain. Vous avez une véritable démocratie, avec ses qualités et ses défauts, mais ce système fonctionne quoi qu'on en dise. Défendez-le!

  • Athena le 22.06.2014 22:31 Report dénoncer ce commentaire

    Aux armes

    Non pas d'accord. La Suisse est la seule démocratie sur cette fichue planète. En France il y a une Enarchie, en Allemagne une Angelacratie, en Angleterre c'est vive la Reine. Donc on ne touche pas à nos droits. Obtenir plus de signature en moins de temps et pis quoi encore.

  • Jeremie le 22.06.2014 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déchéance

    Encore une fois.. Pourquoi vouloir changer quelque chose qui fonctionne depuis des décennies? Bientôt on adhèrera à l Europe alors que tous les pays veulent en sortir et on naturalisera hollande pour l avoir comme président...

Les derniers commentaires

  • Max Blauenstein le 23.06.2014 17:55 Report dénoncer ce commentaire

    Notre démocratie pervertie...

    Nos politiques se conduisent comme des monarques de temps passé et ne remplissent plus les missions confiées par le peuple qui les ont élus. Ce faisant, ils détruise notre modèle de démocratie... Si nous ne pouvons plus faire confiance à ceux que nous avons mis en place pour défendre les intérêts de notre pays, nous devrons créer un organe de contrôle apolitiques qui surveille les activités et agissements de nos élus afin que les volontés du peuple souverain soient appliquée dans l'éthique et lhonnêteté.

  • Yan Amare le 23.06.2014 13:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez de prendre les citoyens pour des idiots

    On peut se poser la question de savoir pourquoi il y a toujours plus d'initiatives et surtout pourquoi elles sont acceptées par le peuple, alors que dans le passé c'était rare qu'une initiative reçoive l'accord du peuple. La réponse est simple le nombre d'initiatives est inversement proportionnel à la capacité du gouvernement à diriger le pays. il est aussi inversement proportionnel à la confiance du peuple envers ceux qui dirigent. Le peuple n'aime pas se faire avoir !

  • Gamma+ le 23.06.2014 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    Ce que l'élite souhaite avant tout...

    ... c'est que le bon peuple paie ses impôts, mange à sa faim, boive à sa soif, se divertisse, consomme abondamment et surtout que ce dernier ne se mêle pas des décisions suprêmes de l'élite, principalement lorsqu'il s'agit du "Grand Fusionnement" avec les élites européennes et mondialistes. En d'autres termes, la démocratie directe est à l'élite ce que l'enfer est à Dante et Virgile. Toute la difficulté pour s'en défaire consistera à trouver le moyen de la rendre non-conforme au "droit international".

  • C.Paduboulo le 23.06.2014 07:58 Report dénoncer ce commentaire

    Democrazia Vivainta

    En français: Comment museler le peuple sans en avoir l'air.

  • sabledore le 23.06.2014 07:41 Report dénoncer ce commentaire

    gentil toutou

    Bientôt en Suisse, il faudra se taire et se laisser diriger avec une laisse..mais on a déjà l'habitude de se laisser diriger et de ne rien dire