Assurance chômage

28 février 2011 12:10; Act: 28.02.2011 12:27 Print

Des intermittents déposent une pétition

Une pétition demandant la reconnaissance des métiers du spectacle et de l'audiovisuel a été déposée lundi au Palais fédéral à Berne.

Une faute?

La pétition sollicite une modification de l'ordonnance de la loi sur l'assurance chômage (LACI) qui doit entrer en vigueur le 1er avril. A cette date, pour obtenir une indemnisation complète de chômage, les professionnels du spectacle et du cinéma devront avoir cotisé 18 mois (au lieu de 12) sur deux ans.

Des conditions inaccessibles pour la plupart des danseurs, chorégraphes, musiciens, techniciens, acteurs, metteurs en scène et cinéastes de Suisse, rappelle Julien Lambert, porte-parole du «comité 12A», groupe d'action politique formé d'associations et syndicats romands et alémaniques.

Ce comité sollicite l'indexation d'un article de l'ordonnance sur la LACI. Dans le calcul des 18 mois, les pétitionnaires proposent de doubler les 90 premiers jours de contrat cotisés par les intermittents, contre 30 actuellement.

Décalage avec la réalité

Selon eux, cette mesure rendrait la LACI compatible avec la réalité car les professionnels de cette branche n'ont que des contrats de courte durée. Le doublement des 90 premiers jours sera moins coûteux que les mesures d'aide d'urgence, de réinsertion sociale ou de formation professionnelle, estiment-ils.

Lors de la précédente révision de la LACI, en 2002, les autorités avaient doublé les 30 premiers jours de contrat des intermittents pour tenir compte de leur situation. Le Conseil fédéral devrait adopter l'ordonnance d'application de la nouvelle révision de la LACI le 11 mars, a indiqué M. Lambert.

La pétition réunit quelque 7000 signatures récoltées via Internet. «La plupart proviennent de Suisse», a-t-il expliqué. La révision de la LACI a été acceptée par le peuple le 26 septembre dernier.

(ats)