Bisbille chez Charles Vögele

08 mars 2011 17:27; Act: 08.03.2011 18:40 Print

Des jeunes à la place des vieux: le patron nie

André Maeder, le patron de Charles Vögele, a rejeté les reproches selon lesquels l'entreprise licencierait du personnel âgé pour embaucher des employés plus jeunes et moins payés.

storybild

«Nous jugeons nos vendeuses et vendeurs sur la base de leur performance», se défend le patron de la firme. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ces reproches ne sont évidemment pas vrais», s'est défendu M. Maeder. L'âge moyen des collaborateurs de l'entreprise en Suisse continue de se situer comme auparavant autour de 42 ans. «Nous jugeons nos vendeuses et vendeurs sur la base de leur performance, et non en fonction de leur sexe, leur religion et encore moins de leur âge».

Sur les 168 gérants de magasins que compte Charles Vögele en Suisse, six ont été licenciés, a ajouté M. Maeder. «Ces licenciements étaient liés à la performance de ces employés, ce qui est tout à fait normal lorsqu'une entreprise se restructure. Nous nous sommes conformés à la législation», a-t-il souligné en réaction à des informations de plusieurs médias alémaniques.

(ats)