Lausanne

18 janvier 2019 11:33; Act: 09.02.2019 10:26 Print

Milliers de jeunes dans les rues pour sauver le climat

Réclamant une prise de conscience écologique, les gymnasiens et apprentis de tout le pays manifestent en ce moment dans une quinzaine de villes.

La mobilisation, d'ampleur nationale, se déroule durant toute la journée. Ici à la gare de Lausanne.
Une faute?

Plus de 8000 jeunes en formation sont rassemblés ce vendredi matin au centre de Lausanne pour la grève du climat. Le mouvement se tiendra également dans d'autres villes de Suisse durant la journée.

«There's no planet B»

C'est un impressionnant cortège qui défile à Lausanne depuis ce matin. Sifflant, scandant notamment «Non à la pollution, oui à l'écologie», brandissant des affiches, des milliers de jeunes crient leur ras-le-bol et leur inquiétude face au réchauffement climatique et en appellent à une société qui s'engage davantage en faveur de la protection de l'environnement.

«L'océan s'élève, nous aussi!», résume une pancarte au milieu de la foule. Une autre n'y va pas par quatre chemins: «Ta mère le nucléaire».

Les manifestants ont su faire preuve d'imagination: «Les calottes sont cuites», peut-on lire ou «C'est pas demander la lune que de sauver la terre», «Quand c'est fondu, c'est foutu», «Si le climat était une banque, il serait déjà sauvé», «There's no planet B». Selon un porte-parole de la police lausannoise, contacté par Keystone-ATS, la manifestation a attiré plus de 8000 personnes dans la capitale vaudoise.

Aussi des apprentis

Ce vendredi, les «grévistes» ont attendu la pause de 10h00, bouclé leur sac à dos, embarqué leurs pancartes et quitté leur gymnase ou école professionnelle. Réunis à la gare de la capitale vaudoise, ils sillonnent le centre-ville encadrés par un dispositif policier et sous les yeux de passants qui pour la plupart les encouragent.

Parmi leur soutien, il y a également le prix Nobel vaudois Jacques Dubochet qui signe le même jour un billet dans le «Journal de Morges». «Les jeunes ne peuvent pas attendre, c'est leur affaire, leur vie, ils ne la laisseront à personne», écrit-il ainsi.

D'ampleur nationale, la mobilisation s'est tenue durant toute la journée dans 15 villes. Outre Lausanne en Suisse romande, les grévistes se sont donné rendez-vous à Genève, Neuchâtel, Fribourg, Sion ou encore Bienne. Au total, dans tout le pays, ils ont été environ 22'000 à répondre à l'appel.


Une nouvelle manifestation pour le climat le 2 février à Fribourg

Les organisateurs de la grève du climat à Fribourg avaient le sourire vendredi après la manifestation qui a attiré plus de 1000 collégiens et étudiants. Ils n'entendent pas en rester là et veulent à nouveau mobiliser le samedi 2 février.

«Nous sommes ravis, très satisfaits. C'est beau de voir toute cette jeunesse se mobiliser pour la cause du climat», a indiqué à Keystone-ATS Léo Tinguely, étudiant de première année à l'Université de Fribourg en sociologie et philosophie. «Il y a urgence, parce que la politique des petits gestes du quotidien ne suffit plus.»

Ne plus se voiler la face

«Il faut penser à changer les modes de production et de vie», a ajouté Léo Tinguely. L'idée des organisateurs, au nombre de cinq au début, il y a une semaine à peine, est de poursuivre le combat. «Une manifestation se tiendra le samedi 2 février, hors cours cette fois», a insisté l'étudiant. «C'est le début d'un mouvement.»

Léo Tinguely estime qu'il est temps de cesser de «se voiler la face». Il a insisté encore sur le courage des collégiens et des manifestants issus du cycle d'orientation (CO), «qui ont dû braver des menaces de la part des directions de leurs établissements scolaires» pour manquer les cours de vendredi après-midi.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sam le 18.01.2019 12:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et internet???

    D'accord, mais il faut aussi réfléchir avant de commander sur Wish ou Alibaba en Chine. Et commander 3 paires de chaussures sur Zalando et en retourner 2! Paradoxe d'une société...

  • Tet's le 18.01.2019 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    Faite moi rire

    premier à manifester mais les premier à laisser les déchets dans les parc après les beuveries d'été faites moi rire:::::::

  • Tada le 18.01.2019 12:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Marche des étudiants

    Et ces gamins iront où en voyage d'études ? Londres ? Budapest ? Ils méritent de partir sac au dos en vélo dans le Jura Juste 1 jour de congé de plus - foutaise

Les derniers commentaires

  • Sixtus le 02.02.2019 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si, le printemps revenu...

    Les organisateurs de cette marche, dite pour le climat, seraient-ils d'accord d'organiser un Weekend de ramassage d'ordures sur les berges du Léman, entre Cully et Morges, sans courber les cours ni encombrer les routes, avec l'aide des employés de la Commune pour la sécurité et l'évacuation des déchets? A votre bon coeur les jeunes, nous vous attendons, c'est pour le bien de la Planète et de nos rivages!

  • Sissi le 21.01.2019 22:39 Report dénoncer ce commentaire

    Abandonner wi-fi et portables

    Combien d'entre eux sont prêts d'abandonner leur portable? Pour le bien de tous. Il est encore temps!

  • Cours Furclère le 20.01.2019 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    Ensuite..

    Maintenant, il est nécessaire de faire voter vert les parents, de mettre en place des actions précises, et d'agir personnellement déjà en conséquence.

  • Karine MercidesoulagervotreCoeur le 20.01.2019 00:21 Report dénoncer ce commentaire

    ECOCIDE de Polly Higgins

    Bravo, votre geste est fort. Pour ce que j'en comprends, vous sacrifiez quelques cours, vous arrêtez ce que vous faites pour faire passer une message qui turlupine grave tout le monde, MERCI . Taper ECOCIDE de polly higgins et vous verrez que quelques outils sont nés et faisons en sorte qu'ils s acceptés par l'ONU et les pays, afin d'incriminer les plus gros responsables industriels en cour pénale, dirigeants politiques et dirigeants industriels compris. J'aimerais voir ce projet de lois exister pour DEFENDRE LE VIVANT et fortement dissuader les décideurs de poursuivre leurs mécréantes

  • Le boutonneux de la classe le 20.01.2019 00:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que jeunesse se fasse, bon dieu

    Un truc trop trop cool. Le week-end qui commence en avance, plein de potes, des nenettes à dragouiller, des fringues trop sympa enfilées n'importe comment, quelques petits joints, quelques bières, une bonne bouffe au McDo pour se mettre en forme avant la biture du vendredi soir et rentré à pas d'heure. Elle est pas belle la vie?