Suisse

06 mars 2011 17:46; Act: 06.03.2011 18:17 Print

Des milliers de personnes fêtent carnaval

Cortèges, cliques, chars et confettis ont envahi les rues de Suisse ce week-end à l'occasion de carnaval.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les festivités ont pu compter avec la bienveillance du ciel pour attirer un maximum de participants.

A Fribourg, la 43e édition du carnaval des Bolzes avait mis le paquet pour réussir, avec huit guggenmusik, les fifres et les tambours de la Zaehringia de Fribourg, plus de 20 groupes et chars, des confettis. L'affluence dimanche était excellente, selon le président du carnaval des Bolzes Alain Rappo, interrogé par l'ATS.

Carnavaliers et public se sont retrouvés vers 17h00 à la place du Petit-St-Jean pour le moment fort du carnaval des Bolzes: le procès et la mise à mort du Rababou, le voleur de bois à qui Fribourg doit tous ses malheurs.

En Valais, c'est Monthey qui jouait dimanche le premier rôle, après Sion samedi. Le cortège s'est lancé dès 14h30. Au programme, 30 chars et Guggen ainsi que 55 musiciens et 2 tonnes de confettis. Et une fois le cortège terminé les participants ont pu se lancer dans une bataille de... confettis justement.

Dans le canton du Jura, les défilés de chars et de cliques ont déroulé leurs fastes à Delémont, Saignelégier et Bassecourt, attirant à chaque fois des milliers de personnes.


Affluence record

A Saignelégier, quelque 5'000 spectateurs ont suivi dimanche le grand défilé humoristique fort de quelque 25 groupes, dont plusieurs cliques. La 48e édition du carnaval des Franches-Montagnes est placée sous le thème «ça déménage», allusion au déménagement l'espace d'une année du carnaval du Noirmont à Saignelégier.

L'affluence a été qualifiée de record par le président du carnaval des Franches-Montagnes Romain Froidevaux. Une réussite peut- être liée au déménagement temporaire de la manifestation à Saignelégier. Une localité plus connue que Le Noirmont et susceptible d'attirer les visiteurs loin à la ronde, a-t-il expliqué.

A Delémont, baptisée pour cette occasion «Trissville», le cortège de chars et de cliques a aussi séduit les milliers de spectateurs massés le long des rues du chef-lieu jurassien. Le carnaval qui se déroule jusqu'à mardi, jour du cortège des enfants, a choisi pour thème «ça rock à Trissville».

Enfin au Tessin, la population s'est tournée vers le plus grand carnaval du canton, celui de Bellinzone, qui fête sa 148e édition cette année. «Rabadan», terme lombard qui signifie charivari, met le chef-lieu tessinois sens dessus dessous pendant six jours, jusqu'à Mardi Gras compris.

(ats)