Suisse

16 juin 2019 09:02; Act: 16.06.2019 14:32 Print

Des néo-nazis arrêtés à Bâle puis relâchés

La presse dominicale nous apprend qu'un groupuscule se revendiquant de «White resistance» planifiait des violences contre les étrangers.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

La police bâloise a arrêté plusieurs extrémistes de droite suisses, qui planifiaient des violences contre des étrangers, indique le «SonntagsBlick». Le ministère public a ouvert une procédure pour discrimination raciale. Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) a été sollicité. Les suspects ont été relâchés, explique dans le journal un porte-parole du parquet de Bâle-Ville.

Selon le «SonntagsBlick», ils font partie du groupe néonazi «White Resistance», qui s'est formé quelques jours après l'attaque de deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Trois hommes et une femme des cantons de Berne et de Bâle-Ville, âgés de 30 à 46 ans, constitueraient le noyau dur du groupuscule.

Les membres de «White Resistance» communiquaient via un espace de discussions crypté du réseau social Facebook. Ils s'en prenaient aux juifs, aux musulmans et aux Noirs. Le 13 avril, au moins cinq d'entre eux se sont rencontrés à Bâle pour adapter leurs plans de violences à la réalité.

(nxp)